•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui sera propriétaire du nouveau bateau des Îles-de-la-Madeleine?

Une amarre du CTMA Vacancier, en premier plan, retient le bateau accosté au quai, en deuxième plan.

Le CTMA Vacancier accosté au port de Gaspé (archives)

Photo : Radio-Canada

Michel-Félix Tremblay

La question de la propriété du navire qui remplacera le CTMA Vacancier suscite encore bien des inquiétudes aux Îles-de-la-Madeleine.

Actuellement, la Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA) possède et exploite le Vacancier et le Voyageur, les deux navires affrétés dans le cadre du contrat provincial pour la desserte de l'archipel. Le précédent gouvernement avait assuré à l'entreprise qu'elle demeurerait propriétaire du navire qui allait remplacer le Vacancier, rendu à bout d'âge.

Par contre, à son arrivée au pouvoir, la Coalition Avenir Québec a changé cette décision et depuis, tous les scénarios sont sur la table, y compris que le prochain navire soit la propriété de la Société des traversiers du Québec (STQ), donc des contribuables québécois.

Le directeur général de la CTMA Emmanuel Aucoin, se croise les doigts pour que Québec conserve le statu quo. Ce dernier n'a toutefois pas participé aux analyses et aux discussions avec le comité interministériel mis sur pied par le gouvernement Legault.

On ne voit pas pourquoi on pourrait évaluer un autre propriétaire que nous avec la feuille de route qu'on a.

Emmanuel Aucoin, directeur général, CTMA

Selon le patron de la CTMA, la compagnie madelinienne a fait ses preuves depuis 75 ans. De plus, ajoute-t-il, depuis 2002 la CTMA a développé une offre de croisières, un secteur où l'état québécois n'a aucune expertise.

Le directeur général de la CTMA, Emmanuel Aucoin.

Le directeur général de la CTMA, Emmanuel Aucoin.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Questionné à savoir pourquoi la CTMA doit absolument conserver la propriété du navire qui remplacera le Vacancier, alors que celui qui prendra la relève du Madeleine sera propriété d'Ottawa, Emmanuel Aucoin cite justement l'offre de croisières.

D'une part, on parle d'un service de traversier "courte durée" de cinq heures; là, on parle d'une croisière avec une offre touristique que nous avons développée depuis 16 ans, donc, on ne parle pas du même produit.

Emmanuel Aucoin, directeur général, CTMA

La STQ laisse peu de retombées aux Îles, selon le maire

Sans surprise, le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, appuie sans réserve le plus important employeur de l'archipel. Il confirme que Québec jongle avec l'idée de conserver la propriété du nouveau navire, mais il espère que ses représentations porteront leurs fruits.

Selon le maire, le modèle expérimenté pour la traverse Cap-aux-Meules―Ile-d'Entrée n'est pas optimal. Le navire qui effectue cette liaison, le Ivan-Quinn appartient à la STQ mais est exploité par la CTMA.

Traversier Ivan-Quinn aux Îles-de-la-Madeleine

Traversier Ivan-Quinn aux Îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Lorsque survient un bris, raconte Jonathan Lapierre, la STQ doit procéder à des appels d'offres publiques et bien souvent, note le maire, l'entreprise qui est choisie ne provient pas de l'archipel.

On ne peut pas opérer un tel navire dans l'intérêt de la communauté des Îles sans être le propriétaire.

Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine

Le maire Lapierre s'attend à ce que le ministre des Transports, François Bonnardel, vienne annoncer aux îles le scénario qui sera retenu, à la mi-août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports