•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux baleines noires partiellement dépêtrées dans le golfe

Une vue aérienne du bateau approchant la baleine noire empêtrée dans le golfe du Saint-Laurent.

L'équipe de sauvetage a réussi à s'approcher de la baleine #4423 mardi après-midi.

Photo : NOAA Fisheries / Peter Duley

Radio-Canada

Les efforts pour libérer les baleines noires empêtrées dans des filets de pêche ont été partiellement couronnés de succès, mardi, dans le golfe du Saint-Laurent.

Pêches et Océans Canada rapporte que deux des trois baleines repérées avec des filets sur leurs corps, dans le golfe, ont pu être en partie désentravées.

Une équipe de sauvetage de Campobello, au Nouveau-Brunswick, tentait depuis plusieurs jours d'enlever ces filets, mais elle n'avait réussi, jusqu'ici, qu'à enlever une partie d'un engin de pêche qui empêchait l'une des baleines d'utiliser sa queue lors de ses plongées.

Mardi, la météo était favorable aux opérations et les secouristes ont pu rejoindre la baleine qui avait été partiellement libérée jeudi dernier. Ils ont continué à couper les cordages qui gênent ses mouvements et, sans avoir réussi à les enlever complètement, leurs efforts semblent avoir contribué à modifier la configuration de l'engin de pêche dans lequel est empêtrée la baleine, ce qui pourrait signifier que l'engin a pu être allégé, selon l'évaluation faite par Pêches et Océans Canada.

Cette baleine avait été repérée avec ces cordages le 4 juillet, à l'est de Miscou, dans la Péninsule acadienne. Les autorités croient qu'il pourrait s'agir de la même baleine vue avec des cordages en avril dernier, dans les eaux américaines.

La deuxième baleine

En fin d'après-midi, une deuxième baleine empêtrée a été rejointe. L'équipe de Campobello a réussi à couper la corde qui allait de sa mâchoire à sa queue, sans toutefois être en mesure d'enlever complètement l'engin de pêche qui entrave ses mouvements. Cette baleine a été repérée avec ses entraves le 29 juin, toujours à l'est de Miscou. Elle avait été vue de nouveau les 2 et 5 juillet et semblait traîner quelque chose de lourd, au bout d'une corde enroulée autour de sa queue.

La troisième baleine n'a pas été repérée.

La suite des événements

Selon le ministère des Pêches et des Océans, la prochaine étape consistera à évaluer, par voie aérienne, dans quelle mesure les baleines sont toujours empêtrées. Si la météo le permet, les opérations de secours se poursuivront.

Ces opérations avaient été interrompues la semaine dernière à cause de conditions météorologiques dans le golfe.

Cinq appareils survolent tous les jours le golfe à la recherche de baleines noires, qui y sont très présentes depuis quelques années. Douze d'entre elles y sont mortes en 2017, victimes de collisions avec des navires ou d'empêtrements dans des engins de pêche – deux grandes causes de la mortalité chez ces baleines –, et six jusqu'ici cette année.

La baleine noire est une espèce menacée d'extinction. Il n'en resterait plus que 400, environ, dans le monde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Faune marine