•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Italie : le missile retrouvé chez des sympathisants néonazis a appartenu au Qatar

Missile exposé dans une pièce

Le missile Matra Super 530 découvert par la police en Italie.

Photo : Reuters

Agence France-Presse

Le Qatar a annoncé mardi qu'un missile découvert par la police en Italie avait été autrefois en possession de l'armée qatarie et avait été vendu en 1994 à un pays tiers.

Le Qatar coopère actuellement de manière très rapprochée avec les parties concernées, dont l'Italie, pour découvrir les faits. Et il est très préoccupé par la manière dont un missile vendu il y a 25 ans s'est retrouvé dans les mains d'une tierce partie non étatique, a déclaré sur Twitter une porte-parole du ministère qatari des Affaires étrangères, Lolwah al-Khater.

La porte-parole a précisé que l'engin, un missile air-air Matra de fabrication française, avait été vendu par Doha en 1994 dans le cadre d'une vente de 40 missiles Matra Super 530 à une nation amie qui souhaite ne pas être identifiée à ce stade de l'enquête.

La police italienne a découvert le missile après avoir repéré des sympathisants néonazis qui semblaient chercher à vendre des armes. Les policiers sont remontés jusqu'à un hangar à Rivanazzano Terme, dans la province de Pavie, au sud de Milan.

Pendant l'opération, un missile air-air en parfait état de marche et utilisé par l'armée du Qatar a été saisi, a déclaré la police dans un communiqué.

Le missile est un modèle français d'un poids de 245 kg et d'une longueur de 3,54 m.

Selon un expert en missiles contacté par l'AFP, il s'agit d'une modernisation du modèle R530 en service depuis 1980, d'une portée de 25 kilomètres. La mise en œuvre d'un tel missile sans avion serait « extrêmement complexe , a souligné l'expert.

Un missile exposé dans une pièce.

Le missile Matra Super 530 découvert chez des sympathisants néonazis en Italie.

Photo : Reuters

Un arsenal impressionnant

Au total, les policiers ont annoncé avoir trouvé neuf fusils d'assaut, une mitraillette Scorpion, trois fusils de chasse, sept pistolets, 20 baïonnettes, 306 articles de tir (chargeurs, silencieux, lunettes, etc.), plus de 800 munitions de tous calibres, ainsi que la cabine de pilotage d'un avion de combat.

Sur les images vidéo diffusées par la police, on distingue des fusils d'assaut (plusieurs Steyr AUG autrichiens, des AR-15 américains), des modérateurs de son (silencieux), des pistolets mitrailleurs, ainsi que des armes de poing (pistolets et revolvers).

Trois personnes ont été arrêtées : le propriétaire du hangar, un Suisse de 42 ans, son associé italien de 51 ans, ainsi que Fabio Del Bergiolo, 50 ans, un ancien candidat sur les listes du groupuscule néofasciste Forza Nuova. Le groupuscule a assuré dans un communiqué n'avoir rien à voir avec cette affaire.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Europe

International