•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du Wagner signé François Girard à l’Opéra de Québec

François Girard les bras croisés devant un vaisseau sur une scène.

Le metteur en scène et cinéaste François Girard est à Québec pour préparer la production du Vaisseau fantôme, présenté au Festival d'opéra.

Photo : Radio-Canada

Audrey Paris

C’est grâce au Festival d'opéra de Québec que l’univers de Wagner reviendra hanter la ville pour une première fois depuis 1922. François Girard est le capitaine de ce Vaisseau fantôme, produit en collaboration avec le prestigieux Metropolitan Opera.

Le metteur en scène et cinéaste est en mode production et répétition avec la grande équipe de cet opéra. Il confie qu’il a souhaité faire une oeuvre picturale avec Le vaisseau fantôme, un opéra qui raconte l’histoire d’une femme passionnée par une toile.

On fait une peinture. Le scénographe est un peintre de carrière, explique François Girard en parlant de John Macfarlane. Il respecte aussi les valeurs du grand Richard Wagner, qui voyait l’opéra comme un art total, le premier divertissement.

Il raconte qu'un des aspects délicats de la production, c'est le surnaturel. Ce sont les zombies [qu'il faut montrer], ça fait "pirates des Caraïbes", illustre-t-il. On devait montrer un capitaine fantôme. Ce pour quoi il a fait le choix d’utiliser la vidéo et les éclairages pour transmettre l’aspect surnaturel de la production.

Ce sera comme une vision cosmique.

François Girard
L'équipe de cette coproduction avec François Girard au centre et des artistes à ses côtés.

L'équipe de cette coproduction avec François Girard au centre et des artistes à ses côtés.

Photo : Radio-Canada

De Québec… au Met à New York

Ce n’est pas la première fois, mais c’est une collaboration de plus qui prouve que l’Opéra de Québec sait se rassembler autour des plus grands. L’opéra de François Girard sera donc présenté au Metropolitan Opera l’an prochain.

Il y a beaucoup d’employés du Met ici, souligne le directeur général et artistique du Festival d’opéra de Québec. Grégoire Legendre ajoute que la collaboration va très bien.

C’est la cinquième coproduction, indique-t-il. Le Met, ils ont l’air contents... il nous redemande. Grégoire Legendre mentionne que les répétitions se passent à Québec et que la création aussi se fait dans la capitale.

Toute la vidéo et l’éclairage, ça doit être préprogrammé à Québec, pour ne pas avoir à le refaire après à New York.

Grégoire Legendre

Ce dernier estime que le public pourra apprécier un Wagner accessible, plus léger que les autres opéras du grand compositeur allemand. C’est un peu moins dramatique. Il y a quand même des moments qui sont joyeux. C’est très varié aussi, dit-il.

Et pour le chef d’orchestre, Jacques Lacombe, il s’agit d’un retour à cet opéra qu’il a déjà dirigé au moins une quinzaine de fois à Berlin. J’ai l’impression de retrouver un vieil ami, admet-il.

Jacques Lacombe adore le théâtre et le travail d’équipe. ll se dit heureux de pouvoir travailler sur cette production avec le créateur du Violon rouge.

Travailler avec quelqu’un comme François Girard c’est très stimulant, souligne-t-il. On a une véritable équipe qui sert vraiment l’oeuvre.

Le vaisseau fantôme est présenté du 28 au 30 juillet au Grand Théâtre de Québec. La production est interprétée en allemand avec surtitres français et anglais.

Il s’agit d’une coproduction avec le Metropolitan Opera de New York et le De Nederlandse Opera d’Amsterdam.

Avec les informations d'Anne-Josée Cameron

Arts de la scène

Arts