•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un plus grand rayonnement des entreprises québécoises à l’international

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, lors d'une intervention à l'Assemblée nationale

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie (archives)

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec fait une tournée dans les régions pour présenter sa nouvelle politique à l’étranger. Québec souhaite soutenir les entreprises qui veulent profiter d’opportunités d’affaires hors des frontières de la province.

La ministre Nadine Girault a rencontré mardi matin des entrepreneurs et des représentants d'organismes présents sur la scène internationale, comme l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et le Centre de solidarité internationale du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CSI) .

Le CSI a d’ailleurs reçu 310 000 $ de la ministre pour appuyer ses activités de soutien auprès des communautés en Afrique et en Amérique du Sud.

On est en train de faire un virage beaucoup plus économique. On veut que les délégations extérieures du Québec soient des plateformes et qu’elles soient capables d’offrir des services aux entrepreneurs qui souhaitent exporter ou s’implanter dans un autre pays.

Nadine Girault, ministre relations internationales et de la Francophonie du Québec

Le ministère propose un volet d’aide à la solidarité internationale et un autre pour l’essor économique des entreprises.

Le ministère des Relations internationales du Québec compte 33 délégations dans 18 pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Relations internationales