•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Twitter supprime le compte d’une jeune militante environnementale

Une jeune fille parle devant un micro.

Sophia Mathur, lors de la conférence de la commissaire à l'environnement de l'Ontario, Dianne Saxe, en janvier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Sophia Mathur, une jeune fille de Sudbury qui a été la première jeune en Amérique du Nord à faire la grève de l’école pour le climat, avait 2000 abonnés sur Twitter, y compris d’éminents politiciens, avant que la plateforme de médias sociaux ne supprime définitivement son compte vendredi dernier.

Les problèmes ont commencé après que Sophia Mathur, âgée de 12 ans, eut pris la parole lors d’un rassemblement international de jeunes grévistes du climat à Ottawa en mai dernier.

J’étais à Ottawa pour faire du lobbying sur la colline du Parlement et cette semaine-là, j’avais beaucoup écrit sur Twitter parce que j’avais fait la grève [là], raconte la jeune fille, qui publie sur la plateforme sous la supervision de sa mère, Cathy Orlando.

Le soir, à notre retour, on a vérifié notre compte Twitter avant d’aller au lit, poursuit-elle. Le matin suivant, nous sommes allés vérifier mon compte Twitter et il avait disparu.

En gros, tout ce que j’ai fait depuis le début quand j’ai commencé à faire la grève [a disparu]. Ma mère a publié des trucs sur tout ce que j’ai fait... et tous mes amis et abonnés ont disparu.

Sophia Mathur, militante environnementale
Une jeune fille en habit de neige manifeste seule.

Sophia Mathur lors d'une manifestation l'hiver dernier. « Nous n'avons plus de temps pour agir », peut-on lire sur la pancarte. La photo avait été publiée sur son compte Twitter.

Photo : Twitter / @SophiaMathur

Quelqu’un a essayé de pirater mon compte Gmail et, heureusement, Gmail l’a bloqué, mais Twitter ne l’a pas fait, affirme-t-elle. Mais plus tard, nous avons compris que c’est Twitter nous avait supprimé notre compte. Et nous les avons contactés deux jours plus tard... sans réponse.

Sa mère a alors tenté de faire restaurer le compte en envoyant les informations de son passeport et de celui de Sophia à Twitter en utilisant une plateforme sécurisée.

J’ai [téléversé] le mien pour montrer que j’étais la mère, et celui de [Sophia] pour montrer qui elle était, explique Mme Orlando. J’ai été patiente, j’ai attendu cinq ou six jours, puis j’ai dit : "Bonjour, que se passe-t-il?"

Aujourd’hui, [ma mère] a reçu un nouveau message disant qu’on ne les a pas contactés dans les 30 jours et qu’ils ne peuvent rien faire pour le réparer.

Sophia Mathur, militante environnementale

Twitter aurait dit à Mme Orlando qu’elle avait mis trop de temps à répondre.

Elle le nie et critique l’entreprise pour son manque de responsabilité.

Le porte-parole de Twitter, Cam Gordon, a déclaré qu’il ne commentera pas les cas individuels, mais confirme que les utilisateurs de Twitter de moins de treize ans ont besoin du consentement et de la supervision de leurs parents.

Quant à Sophia Mathur, elle a déjà un nouveau compte. Elle a entre autres écrit à Greta Thunberg, la jeune Suédoise à l'origine du mouvement mondial des grèves pour le climat.

La jeune fille affirme qu’elle sera de retour sur Instagram, Facebook et Twitter pour aider à organiser une autre grève climatique en septembre.

Ce n’est pas trop grave pour moi, honnêtement, admet-elle. Je voulais passer mes vacances d’été sans utiliser les médias sociaux de toute façon.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Technologies et médias