•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 50 ans, Apollo 11 s'envolait vers la Lune

La fusée Saturn 5 qui a emporté l'équipage d'Apollo 11 deux semaines avant son lancement, le 16 juillet 1969.

Photo : Handout / NASA NASA

Radio-Canada

Les États-Unis célèbrent mardi le 50e anniversaire du lancement de la fusée Apollo 11, qui a permis à des humains de fouler pour la toute première fois le sol de la Lune.

L’astronaute Michael Collins est retourné mardi matin sur la plateforme de lancement 39 A du Centre spatial Kennedy, à Cape Canaveral, en Floride, d’où il avait quitté la Terre avec ses deux collègues Edwin « Buzz » Aldrin et Neil Armstrong à bord d’une fusée Saturn V à 9 h 32, le 16 juillet 1969 à destination de la Lune.

Edwin Aldrin, qui devait assister à la cérémonie avec Michael Collins, a dû reporter sa présence à l’événement pour une raison indéterminée, a rapporté le Florida Today.

Le troisième astronaute ayant participé à la mission Apollo 11 et premier être humain à avoir marché sur la lune, Neil Armstrong, est quant à lui décédé en 2012.

Un vieil homme tient un micro en compagnie d'un intervieweur.

L'astronaute Michael Collins s'est rendu au pas de tir 39A d'où il a quitté la Terre il y a 50 ans.

Photo : Reuters / NASA

Nous, l'équipage, nous sentions le poids du monde entier sur nos épaules, nous savions que nous serions regardés par tous, amis comme ennemis.

Michael Collins, membre de l'équipage d'Apollo 11

La visite des astronautes Edwin Aldrin et Michael Collins au Centre spatial Kennedy devait marquer le lancement de huit jours de célébrations des 50 ans de ce vol spatial légendaire.

Michael Collins, qui est aujourd'hui âgé de 88 ans, était aux manettes du module de commande d'Apollo 11 en orbite autour de la Lune pendant que ses deux collègues se dirigeaient vers la surface de la lune à bord du module Eagle.

On m'a toujours demandé si je n'étais pas la personne la plus seule du système solaire quand j'étais tout seul en orbite et la réponse est non, je me sentais bien!, a raconté l'astronaute lors d'une entrevue sur les ondes de la NASA.

J'étais très heureux d'être là où j'étais et de voir cette mission très difficile être menée à bien. Je savourais un bon petit café, et j'avais de la musique si je voulais [...]. J'ai vraiment profité de tout ce temps passé tout seul.

Michael Collins, membre de l'équipage d'Apollo 11

Edwin Aldrin, aujourd'hui âgé de 89 ans, était quant à lui à bord du module lunaire en compagnie de Neil Armstrong.

Photo des astronautes de la mission Apollo 11.

L'équipage d'Apollo 11 de gauche à droite : Neil Armstrong, Michael Collins et Edwin « Buzz » Aldrin.

Photo : Radio-Canada / NASA

L'équipage d'Apollo 11 avait mis quatre jours pour atteindre la Lune. Le module lunaire dans lequel prenaient place Neil Armstrong et Edwin Aldrin a aluni le 20 juillet 1969 à 20H17 GMT. Neil Armstrong en est sorti quelques heures plus tard, posant le pied sur la Lune à 02H56 GMT, le 21 juillet 1969.

Mardi matin, au Musée national de l'aviation et de l'espace, à Washington, le vice-président des États-Unis, Mike Pence, assistait en compagnie de Rick Armstrong, fils de Neil Armstrong, au dévoilement de la combinaison spatiale portée par son père lors de sa sortie sur la Lune.

Les premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong ont été regardés par des millions de personnes partout dans le monde et représentent un moment marquant de l'exploration humaine de l'espace.

L'astronaute et pilote du module lunaire Buzz Aldrin procède à des expériences sismiques. Le module lunaire se trouve à l'arrière-plan.

L'astronaute et pilote du module lunaire Buzz Aldrin procède à des expériences sismiques. Le module lunaire se trouve à l'arrière-plan.

Photo : NASA

Cinq autres missions lunaires ont suivi Apollo 11, en excluant Apollo 13 qui avait dû rentrer sur Terre à la suite d'une explosion qui avait endommagé le vaisseau. La mission Apollo a pris fin en 1972 avec Apollo 17.

Les États-Unis, ni aucun autre pays d'ailleurs, n'ont envoyé d'êtres humains sur la lune depuis.

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

Espace

International