•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'écrasement d’un avion d'Air Saguenay fait au moins trois morts au Labrador

Les sept personnes ayant subi l'accident étaient à bord d'un appareil de type Beaver.

Photo : Rémi Tremblay

Radio-Canada

Au moins trois personnes ont perdu la vie et quatre autres manquent à l'appel à la suite de l'écrasement d'un avion de la compagnie Air Saguenay au lac Mistastin, au Labrador, au nord-est de Schefferville.

L'avion nolisé par un pourvoyeur pour un voyage de pêche a quitté le lac Crossroad lundi matin vers 10 h. Ce n'est qu’en soirée, alors que l'appareil n'était pas revenu à sa base, que des recherches ont été entamées à l'aide d'un avion Hercules de la base de Greenwood.

L'appareil a été repéré vers 4 h (heure du Québec) mardi matin dans le lac.

Une carte montrant le lieu de l'accident.

L'appareil devait se poser près du lac Mistastin, mais n'est jamais arrivé à destination.

Photo : Radio-Canada

Le président d'Air Saguenay, Jean Tremblay, confirme que l'appareil de type Beaver est bien celui de son entreprise. Il confirme également que c'est l'un des pilotes d'Air Saguenay qui était aux commandes.

Selon nos informations, certains des passagers sont originaires des États-Unis.

En entrevue à RDI, Jean Tremblay a mentionné n'être toujours pas en mesure d'expliquer les circonstances de l'accident.

Hier, les conditions étaient très belles. On s’interroge sur ce qui a pu se passer.

Jean Tremblay, propriétaire d'Air Saguenay

L’accident serait survenu, selon le propriétaire d'Air Saguenay, dans une phase de décollage ou d’amerrissage, mais il est encore trop tôt pour le confirmer, affirme-t-il.

L'expert en aviation civile Jean Lapointe confirme aussi que le modèle d'avion est sécuritaire. Il vole depuis 60 ans, il est facile à entretenir. C’est un avion qui vole à basse vitesse et [qui est] facile d'adaptation pour les personnes expérimentées.

L’avion transportait sept personnes au total, un pilote, deux guides et quatre autres personnes, selon les Forces armées canadiennes.

Radio-Canada a appris que le pilote, employé d'Air Saguenay depuis 2011, est âgé de 61 ans. Il est originaire de Princeville.

Selon Jean Tremblay, il a une grande expérience, ayant cumulé 20 000 heures de vol. Il offrait ses services depuis six ans au pourvoyeur Three Rivers Lodge, dans l'ouest du Labrador.

Air Saguenay sous le choc

Les employés d’Air Saguenay ont été secoués par l'accident.

On est sous le choc, affirme Jean Tremblay. On est une petite compagnie [à] Air Saguenay. On est à proximité avec nos employés. Ça devient nos amis, donc c’est super difficile aujourd’hui.

C’est un deuil, il n’y a pas de mots. On est une famille.

Michel Fillion, répartiteur

Quelques écrasements ont assombri les activités d’Air Saguenay au fil des ans. En 2015, cinq touristes français et un pilote sont morts dans un écrasement aux Bergeronnes. Un autre accident avait fait quatre morts et deux blessés graves, à cause du brouillard en 2010.

Déploiement

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) prévoit envoyer une équipe d’enquêteurs au lac Mistastin afin de recueillir des informations et d'évaluer l'événement.

Écrasement d'avion

Justice et faits divers