•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan toujours en attente d’un nouveau lieutenant-gouverneur

Thomas Molloy passe devant des officiers.

Thomas Molloy lors de sa nomination de lieutenant-gouverneur de la Saskatchewan en mars 2018.

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Après le décès de Thomas Molloy, le gouvernement de la Saskatchewan a besoin d’un nouveau lieutenant-gouverneur afin, notamment, d’approuver ses décrets gouvernementaux à l’Assemblée législative.

Traditionnellement, le lieutenant-gouverneur doit ouvrir, proroger et dissoudre l'Assemblée législative provinciale, approuver ou refuser les mesures législatives provinciales et les décrets, et accorder l'approbation préalable aux projets de loi de finances.

Le lieutenant-gouverneur est aussi chargé de nommer le premier ministre provincial et, en dernier recours, de destituer le gouvernement.

Le ou la titulaire de ce poste, comblé par le gouvernement fédéral, se fait pour le moment attendre. Le gouvernement de la Saskatchewan dit qu'il est en contact avec le gouvernement Trudeau afin de régler la situation au plus vite.

En attendant, Robert Richards assure les fonctions constitutionnelles et cérémonielles de Thomas Molloy, mort le 2 juillet dernier. M. Molloy avait quitté ses fonctions en mai 2019 pour suivre un traitement contre le cancer du pancréas.

Cette situation ne peut plus durer, selon l’ex-chef du protocole de la Saskatchewan, Michael Jackson.

Lorsqu’un lieutenant-gouverneur décède, le gouvernement ne peut continuer de la sorte.

Michael Jackson, chef du protocole de la Saskatchewan entre 1980 et 2005

Dans une déclaration, le gouvernement fédéral se veut rassurant et indique qu’une annonce sera faite prochainement.

Nomination d’un lieutenant-gouverneur autochtone

Selon le chef de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, qui s’est exprimé lors des funérailles d’État de Thomas Molloy, la famille de M. Molloy souhaite la nomination d’un lieutenant-gouverneur autochtone.

Perry Bellegarde.

Le chef de l'Assemblée des Premières nations, Perry Bellegarde, a prononcé un discours lors des funérailles d'État du 22e lieutenant-gouverneur de la Saskatchewan, Thomas Molloy.

Photo : Radio-Canada

Une idée que partage Murray Mandryk, analyste politique.

C’est le moment d’exprimer la diversité de notre province.

Murray Mandryk, analyste politique

Selon Michael Jackson, la nomination d’un lieutenant-gouverneur autochtone serait opportune.

Saskatchewan

Politique