•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre français de la Transition écologique jette l’éponge

Le ministre démissionnaire, les yeux rivés au sol.

Le ministre français de la Transition écologique François de Rugy se serait montré trop dépensier.

Photo : AFP / GEORGES GOBET

Radio-Canada

Le ministre français de la Transition écologique François de Rugy, au centre d'une polémique sur des dépenses excessives, a annoncé avoir présenté sa démission du gouvernement mardi matin, s'estimant victime d'un « lynchage médiatique ».

Les attaques et le lynchage médiatique dont ma famille fait l'objet me conduisent aujourd'hui à prendre le recul nécessaire. [...] J'ai présenté ma démission au premier ministre ce matin, a écrit le ministre dans un communiqué.

Il a précisé avoir déposé une plainte en diffamation contre le site d'investigation Mediapart, qui avait dénoncé l'organisation de « dîners privés fastueux » par M. de Rugy, lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale en 2017 et 2018.

La semaine dernière, Mediapart a recensé une dizaine de repas, avec homards et grands crus. Le ministre démissionnaire aurait également fait exécuter des travaux dans les appartements privés de son ministère dont le coût est estimé à plus de 63 000 euros, dont près de 17 000 euros pour l’installation d’une garde-robe.

Ces révélations ont suscité l’indignation en France, neuf mois après le début du mouvement des gilets jaunes, alors que le gouvernement veut resserrer le budget.

François de Rugy avait été nommé en septembre au gouvernement après la démission surprise de Nicolas Hulot, qui déplorait l’inaction du gouvernement sur les questions environnementales.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Le Monde

Politique internationale

International