•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Netflix supprime la scène de suicide de la série 13 Reasons Why

Hannah (Katherine Langford) dans « Thirteen Reasons Why ».

Hannah (Katherine Langford) dans « 13 Reasons Why ».

Photo : Netflix

Radio-Canada

Le géant américain Netflix a finalement décidé de refaire le montage de la scène controversée de la série 13 Reasons Why où on voit une adolescente mettre fin à ses jours.

La direction de Netflix a annoncé mardi dans un communiqué qu’elle avait pris la décision de modifier cette scène à la suite de recommandations d’experts médicaux qui redoutent les effets néfastes sur les personnes fragiles ou en difficulté psychologique.

Alors que nous nous préparons à lancer la saison 3 plus tard cet été, nous avons été attentifs au débat en cours autour de l'émission, poursuit le communiqué.

Sur les conseils d'experts médicaux, dont la Dre Christine Moutier, directrice médicale de la Fondation américaine pour la prévention du suicide, nous avons donc décidé avec le créateur Brian Yorkey et les producteurs de refaire le montage de la scène dans laquelle Hannah se suicide à la fin de la saison 1.

Extrait du communiqué de Netflix

La série, adaptée du roman éponyme, met en scène le suicide d'une adolescente, Hannah Baker, dans le dernier épisode de la saison 1, avec une séquence de près de trois minutes où elle se tranche les veines des avant-bras dans une baignoire.

La trame de la série se construit autour de 13 cassettes que Hannah Baker envoie à ses camarades de classe tout juste avant son suicide pour leur expliquer sa décision de s’enlever la vie.

Une série controversée

Hannah Baker (interprétée par Katherine Langford) entre dans une classe d'école dans cette image tirée de la série <i>13 Reasons Why</i>.

Hannah Baker (interprétée par Katherine Langford) dans la série 13 Reasons Why

Photo : La Presse canadienne / Beth Dubber/Netflix

La scène troublante s'est attiré les foudres des spécialistes en santé mentale, qui ont dénoncé le fait qu’on présente le suicide aux jeunes comme une façon de se venger des autres.

Les experts déploraient du même souffle que la série n’aborde pas les causes sous-jacentes de la dépression, ni la maladie mentale en général. Le réalisme de cette scène peut également être bouleversant pour de nombreuses personnes, soulignent les experts.

D’un autre côté, plusieurs observateurs ont salué cette série qui a relancé le débat sur tous les tabous et les non-dits qui entourent encore aujourd’hui le suicide dans nos sociétés.

Nous avons entendu de nombreux jeunes nous dire que 13 Reasons Why les a encouragés à entamer des conversations sur des sujets difficiles comme la dépression et le suicide et à obtenir de l'aide, souvent pour la première fois.

Extrait du communiqué de Netflix

« Nous espérions, en transformant 13 Reasons Why [le roman] en une émission de télévision, raconter une histoire qui aiderait les jeunes téléspectateurs à se sentir vus et entendus et qui encouragerait l'empathie chez tous ceux qui l'ont regardée, comme l'a fait le livre à succès avant nous », a expliqué  pour sa part le créateur de la série, Brian Yorkey à la revue People.

Si vous ou un de vos proches êtes en détresse ou avez besoin d'aide, vous pouvez contacter :

Tel-jeunes : 1 800 263-2266 texto : 514-600-1002

Centre de prévention du suicide : 1 866 APPELLE (277-3553)

Une décision bien accueillie

Dans la série 13 Reasons Why, on raconte les derniers jours d'une adolescente qui s'est suicidée après avoir été mêlée à des histoires de harcèlement sexuel et de cyberintimidation.

Dans la série 13 Reasons Why, on raconte les derniers jours d'une adolescente qui s'est suicidée après avoir été mêlée à des histoires de harcèlement sexuel et de cyberintimidation.

Photo : YouTube / Netflix

La décision de Netflix de retirer cette scène a été saluée par plusieurs associations, dont l'Association américaine de prévention du suicide et le Parents Television Council, qui réclamaient à l'origine le retrait pur et simple de la série en l'accusant de glorifier le suicide chez les jeunes.

Une étude commandée par les National Institutes of Health (NIH) a révélé une augmentation de 28,9 % du taux de suicide chez les jeunes Américains âgés de 10 à 17 ans en avril 2017, soit un mois après la sortie de la saison 1 de la série.

Entre avril et décembre 2017, l'étude a recensé dans cette tranche d'âge 195 décès par suicide de plus que les estimations basées sur les cas antérieurs.

Les chercheurs ont néanmoins souligné les limites de leur étude, en insistant sur le fait qu'ils ne pouvaient pas établir un lien de causalité direct entre la diffusion de 13 Reasons Why et la hausse du taux de suicide ni exclure d'autres facteurs.

Avec les informations de Reuters

Société