•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les options sont limitées pour les sinistrés de LaSalle, affirme le maire

Une femme marche en botte de pluie dans une rue inondée

Le haut niveau des cours provoque des inondations en différents endroits dans le Sud-Ouest.

Photo : CBC/Amy Dodge

Radio-Canada

Face aux inquiétudes de ses administrés victimes du niveau record des eaux de la rivière Détroit, le maire de LaSalle se dit sans solution.

Il n'y a rien que nous puissions faire, a indiqué Marc Bondy lundi alors qu’il rencontrait des résidents victimes d’inondations depuis plusieurs mois. 

Plusieurs étaient venus lui faire part des nombreux dommages auxquels ils font face, des dommages qui hypothèquent même l’avenir de leur résidence. Certains résidents sont notamment aux prises avec des problèmes de moisissure. D'autres ont retrouvé des ménés nageant dans leur maison.

Nous n'avons aucune idée jusqu'à quel point nous allons pouvoir remettre nos propriétés en bon état, explique Wendy Griffiths, une résidente.

Portrait d'un homme dans son bureau

Marc Bondy, maire de LaSalle

Photo : CBC/Tahmina Aziz

Mais le maire n’avait rien à leur offrir, tout au moins pour le moment.

Il s'agit d'un problème qui touche l'ensemble de la province, et pas seulement le comté de Windsor-Essex, a-t-il expliqué. Il n'y a pas d'argent disponible, nous dit-on.

M. Bondy a dit qu'une fois que l'eau aura baissé, il sera plus facile d'y voir clair et de présenter des demandes au gouvernement.

Peut-être qu'un jour, le gouvernement dira : "Voilà ce qu'on peut faire."

Marc Bondy, maire de LaSalle

Mme Griffiths reconnaît qu'il y a peu d'aide municipale, mais que l'envoi de pétitions aux représentants provinciaux et fédéraux pourrait donner certains résultats.

Des sacs de sable sont entassés devant une maison

Cela fait près de deux mois que les habitants qui habitent sur le chemin Front à LaSalle luttent contre les inondations.

Photo : CBC/Amy Dodge

De possibles évacuations

Marc Bondy a par ailleurs indiqué que si le niveau de l'eau continue d'augmenter, certains résidents pourraient avoir besoin d'envisager une évacuation. 

Nous n'en sommes pas au point où nous devons procéder à une évacuation obligatoire, a-t-il dit. Mais espérons que nous n'ayons pas à le faire.

Windsor

Incidents et catastrophes naturelles