•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ancienne usine de pâte et papier trouve enfin preneur

L’usine de pâte et papier à Fort Frances.

La fermeture de l’usine de pâtes et papier Résolu en 2014 avait mis fin à 100 ans d’exploitation forestière à Fort Frances, dans le Nord-Ouest de l’Ontario.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Radio-Canada

Produits forestiers Résolu a vendu son usine de pâtes et papiers de Fort Frances, confirme la Ville. La communauté située dans le Nord-Ouest de l’Ontario se bat depuis des années pour son retour à la rentabilité.

Selon le communiqué de la municipalité, le nouveau propriétaire est une filiale de Riversedge Developments.

L’entreprise a des partenariats avec une compagnie locale.

Riversedge Holdings est la compagnie qui avait pris en main St.Mary's Paper à Sault-Sainte-Marie et qui avait aussi acheté et démoli une usine de papier à Red Rock il y a 13 ans.

La municipalité espère que cette vente permettra de reprendre l’exploitation forestière dans la région.

L'usine de pâte et papier à Fort Frances.

En décembre 2018, l’entreprise Repap Resources a fait connaître son intention d’acheter l’usine désaffectée, mais n’a pas réussi à négocier les droits d’exploitation de la forêt avoisinante.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Nous attendons avec impatience que l’acheteur confirme ses intentions au sujet des terrains et de l’usine et de son retour à la productivité pour Fort Frances et la région environnante, affirme la Ville.

En février, la municipalité de Fort Frances avait tiré la sonnette d’alarme, accusant Résolu d’avoir dressé des obstacles qui entravent l’accès au bois de la forêt Crossroute.

L’hôtel de ville de Fort Frances.

L’hôtel de ville de Fort Frances

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Selon la Ville, Résolu refusait de vendre les droits de coupe pour la région, et préférait vendre l’usine en vue de sa démolition.

Nous avons dû nous battre à chaque étape – pour nos droits sur la ressource première, contre de fausses menaces de poursuites et pour être entendus en tant que petite ville isolée, a déclaré le conseiller municipal Douglas W. Judson.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Industrie forestière