•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les policiers auront à l'oeil les fumeurs de cannabis à la Fête du lac des Nations

Une personne tient un joint.

Ceux qui tireront une bouffée de cannabis à la Fête du lac des Nations s'exposent à une amende de 223 $.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les policiers seront nombreux au parc Jacques-Cartier à l'occasion de la Fête du lac des nations qui prend son envol ce mardi.

L'objectif est de surveiller les festivaliers qui consommeront le cannabis. Ceux-ci s'exposeront à des amendes salées s'ils ne respectent pas les règles en vigueur.

Le règlement de la ville de Sherbrooke stipule qu'il est interdit de consommer du cannabis dans un parc. Au niveau opérationnel, c'est beaucoup plus simple à appliquer qu'une infraction criminelle comme par les années passées. C'était beaucoup plus complexe et long. Là, c'est une intervention simple et rapide. On procède à l'identification, prend en note la date de naissance et l'adresse et le constat d'infraction va parvenir à la maison quelques semaines plus tard, indique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Samuel Ducharme.

Au total, avec les frais, le coût de l'amende est de 223 $.

Ceci dit, le Service de police de Sherbrooke soutient qu'il n'y aura « pas de chasse aux sorcières » envers les consommateurs de cannabis. Ce seront nos effectifs réguliers qui seront au lac comme à l'habitude ainsi qu'un duo de policiers qui s'affairent normalement à la surveillance des parcs qui applique, entre autres, cette réglementation-là qui sera sur les lieux, soutient Samuel Ducharme.

Depuis le début de l'été, les policiers ont donné dix constats d'infraction liés à la consommation de cannabis dans les parcs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Cannabis