•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les traverses arc-en-ciel réapparaîtront dans les rues de Moncton

Une traverse piétonnière aux couleurs du drapeau arc-en-ciel.

Une traverse piétonnière aux couleurs du drapeau arc-en-ciel.

Photo : Associated Press / Matt Slocum

Radio-Canada

Les conseillers municipaux à Moncton reviennent sur leur décision d'abolir les traverses piétonnières arc-en-ciel, peintes pour reconnaître la communauté LGBTQ+.

Les traverses multicolores seront repeintes en ville, au courant de l'été, même si les conseillers municipaux ont des craintes par rapport à la sécurité des piétons.

Cette décision a été prise au conseil municipal lundi soir, à la suite d'une motion du conseiller Shawn Crossman, acceptée à l'unanimité.

Rappelons que Moncton peignait aux couleurs de l'arc-en-ciel certains passages pour piétons de la rue Main, entre les rues Lutz et Mechanic, en 2016 et en 2017, mais elle a cessé de le faire en 2017. Elle a plutôt opté pour l'installation de fanions arc-en-ciel sur des poteaux le long de la Main et a fait peindre l'arc-en-ciel sur le sentier riverain.

Pour certains, le retour des couleurs arc-en-ciel dans les rues de la municipalité est une excellente nouvelle. L'agent de projet pour l'organisme Rivière de fierté, Charles MacDougall, se dit pour sa part très « soulagé » de ce revirement.

Charles MacDougall, porte-parole de Rivière de fierté, dans les locaux de l'organisme.

Charles MacDougall, porte-parole de l'organisme Rivière de fierté, se dit heureux que la question soit réglée après un an de discussions.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Vous savez, ça fait définitivement du bien de pouvoir mettre tout ça derrière nous.

Charles MacDougall, Rivière de Fierté

M. MacDougall dit trouver dommage que cette question ait créé de la discorde durant plus d'un an, mais est heureux que les conseillers aient finalement pris la décision de ranimer cette marque de reconnaissance envers la communauté LGBTQ.

Je suis heureux que les conseillers municipaux aient prouvé à la communauté LGBTQ qu'ils l'appuient à 100 %, a affirmé après la réunion le conseiller Shawn Crossman.

Des questions de sécurité

En votant pour le retour des traverses arc-en-ciel en ville, les conseillers municipaux ont ignoré les recommandations d'employés de la Ville, qui soutenaient que de telles modifications peuvent être dangereuses.

Autoriser des modifications [...] aux passages pour piétons à des fins de publicité ou pour exprimer un soutien à un groupe pourrait avoir un impact négatif sur la sécurité publique et réduire l'efficacité du dispositif, peut-on lire dans un rapport de ces employés.

Les fonctionnaires municipaux estimaient que de modifier les traverses piétonnières sans avoir d'abord évalué l'impact de ce changement pourrait créer plus d'accidents.

Au centre du débat se trouvent les consignes de Transports Canada, qui recommande des traverses piétonnières uniformes, peintes en blanc, d'un bout à l'autre du pays.

Un homme traverse la rue à un passage pour piétons devant une automobile.

Transport Canada recommande aux municipalités de peindre des bandes blanches aux traverses pour piétons.

Photo : getty images/istockphoto / PinkBadger

Une porte-parole de Transport Canada, Erica Anderson, reconnaissait toutefois dans une déclaration écrite, la semaine dernière, qu'il n'y a pas assez de données au sujet des passages pour piétons multicolores pour conclure qu'elles sont dangereuses.

Le maire adjoint de Moncton, Pierre Boudreau, était le seul conseiller qui s'était opposé, jusqu'ici, aux traverses arc-en-ciel, pour des raisons de responsabilité civile. L'an dernier, il avait déclaré qu'il serait « imprudent » de ne pas suivre le guide de Transport Canada.

Il s'est toutefois rallié à ses collègues, lundi soir, après une longue discussion sur le sujet avec les autres conseillers présents.

Montrer ses « vraies couleurs »

Plusieurs conseillers ont insisté, durant la rencontre municipale, sur l'importance de prendre position dans une ère où certains groupes minoritaires sont confrontés à de l'intolérance. Ils ont évoqué le climat politique des États-Unis et les commentaires homophobes partagés sur les réseaux sociaux.

À un moment donné, il faut faire la bonne chose, a déclaré le conseiller Charles Leger. Je crois qu'on doit envoyer un message de tolérance et d'acceptation de tous. Je crois que c'est très important.

Je crois qu'on doit commencer à montrer nos vraies couleurs.

Blair Lawrence, conseiller municipal
Il écoute une présentation d'Eco 360.

Le conseiller municipal Blair Lawrence

Photo : CBC/Shane Magee

Le conseiller Blair Lawrence était d'accord. Il a jugé qu'il n'était pas nécessaire d'attendre une autre étude sur le sujet.

Avec les renseignements de CBC

Nouveau-Brunswick

Communauté LGBTQ+