•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD promet de financer un projet de train Montréal-Sherbrooke

Un homme à la barbe longue portant le turban a le doigt levé.

Jagmeet Singh entame une tournée québécoise pour donner un coup de pouce à ses députés de la province.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Fannie Olivier

En tournée au Québec cette semaine, le chef néo-démocrate Jagmeet Singh s’engagera à financer en partie un projet de train de passagers qui relierait Montréal et Sherbrooke, a appris Radio-Canada. Il dévoilera également son plan pour favoriser l’apparition d’un train à grande fréquence (TGF), qui passerait notamment par Trois-Rivières.

À moins de 100 jours des élections, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) entame une tournée québécoise pour donner un coup de pouce à ses députés de la province, dont les sièges sont fortement convoités par les autres formations politiques. 

Après un premier arrêt à Montréal lundi, Jagmeet Singh met le cap sur Sherbrooke pour prêter main-forte à son député Pierre-Luc Dussault. Il promettra de financer – advenant une victoire néo-démocrate au prochain scrutin fédéral – le projet de train Montréal-Sherbrooke que propose l’ancien député provincial et homme d’affaires François Rebello.

Une étude externe estime le coût du lien ferroviaire à 300 millions de dollars.

Le projet prévoit des arrêts à Saint-Jean-sur-Richelieu, Farnham, Bromont et Magog.

Le NPD voit dans cette initiative une façon de mettre de l’avant les thèmes de l’environnement et de l’abordabilité. Les néo-démocrates misent sur ces deux enjeux pour se démarquer des libéraux. À ce chapitre, ils comptent rappeler que les troupes de Justin Trudeau ont acheté le pipeline Trans Mountain et en ont autorisé son expansion.

Selon le NPD, le train Montréal-Sherbrooke permettrait une réduction de 10 000 tonnes de gaz à effet de serre par année.

Mercredi, Jagmeet Singh ira dans la circonscription de Drummond pour réitérer son engagement à étendre la couverture de l’assurance-maladie, aux côtés de son député François Choquette.

Il prendra ensuite la route pour Trois-Rivières, afin d’y dévoiler son plan pour le projet de train à grande fréquence (TGF) aux côtés de Robert Aubin, ainsi que dans Berthier-Maskinongé pour y faire des promesses en infrastructure avec Ruth Ellen Brosseau.

Les défis du NPD au Québec sont considérables. Depuis la vague orange de 2011, le nombre de députés québécois du NPD est passé de 59 à 15 en date d’aujourd’hui. Cinq d'entre eux ne se représentent pas aux prochaines élections. Il s'agit de Marjolaine Boutin-Sweet, Hélène Laverdière, Christine Moore, Anne Minh-Thu Quach et Roméo Saganash.

Fannie Olivier est correspondante parlementaire et analyste politique à Ottawa.

Politique fédérale

Politique