•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Annonce d’un nouveau contrat pour la Davie : « On assiste à la renaissance du chantier »

L'entrée du chantier Davie

L'entrée du chantier Davie à Lévis

Photo : Radio-Canada / Cimon Leblanc

Fanny Samson

Le gouvernement Trudeau doit annoncer mardi que la Davie obtiendra un nouveau contrat d’entretien des frégates canadiennes. Après des années de lutte, la direction considère enfin que le chantier figure parmi les importants joueurs du pays.

Le ministre de la Famille et député de Québec, Jean-Yves Duclos, doit révéler mardi les détails concernant ce nouveau contrat qui apportera une très grande stabilité au chantier qui réclamait de nombreux contrats depuis des mois.

Le travail de l’entretien des frégates, ce sera sur un horizon de 10 ans, souligne Frédérik Boisvert, vice-président de la Davie.

Sans donner plus de détails, il admet que ce contrat, qui s’ajoute aux derniers octroyés et aux autres à venir, permettra à plusieurs centaines de travailleurs d’avoir un emploi garanti.

On assiste à la renaissance du chantier pour les années à venir.

Frédérik Boisvert, vice-président du chantier Davie

Nouveaux emplois

Rappelons qu’au moment où la Davie transformait l’Astérix en octobre 2017, environ 1600 travailleurs étaient embauchés. Les pertes d'emplois se sont succédé et ils ne sont plus que 500.

Il est sur le bord du fleuve.

Frédérik Boisvert, porte-parole du Chantier Davie

Photo : Radio-Canada

Peu importe qu’il s’agisse ou non d’une annonce préélectorale, Frédérik Boisvert salue cette marque de confiance du gouvernement qui permettra de bâtir un avenir beaucoup plus solide.

On assiste à un retour à la normale. Chantier Davie a toujours fait partie du paysage fédéral, du paysage canadien en ce qui a trait à la construction navale, c’était un peu une anomalie tout ça, précise-t-il.

Un chantier naval considéré

Depuis des années, Ottawa n'a que deux chantiers dans sa Stratégie nationale de construction navale canadienne, un à Vancouver et l'autre à Halifax.

Il est amarré.

Le navire Astérix a été converti en bateau de ravitaillement pour les Forces canadiennes par les travailleurs du chantier naval Davie.

Photo : Radio-Canada

Davie réclame sa part du gâteau depuis des mois et montrait du doigt les nombreux retards de ces deux autres chantiers. En mai, le gouvernement Trudeau a annoncé qu'un troisième partenaire s'ajouterait et le chantier maritime situé à Lévis est le premier en liste.

Chose certaine, Davie est là pour rester et on va prospérer plus que jamais, ajoute Frédérik Boisvert.

La conférence de presse est prévue mardi au Chantier Davie à 12 h 15.

Québec

Politique fédérale