•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grand retour des moustiques à Winnipeg

Deux moustiques sont posés sur une peau.

Le surintendant municipal du contrôle des insectes exhorte les Winnipégois à éliminer les sources d'eau stagnante de leur propriété, car elles servent de site de reproduction pour les moustiques.

Photo : Shutterstock / mycteria

Radio-Canada

Les fortes pluies récentes et le temps chaud que connaît Winnipeg entraîneront l’apparition d’un grand nombre de moustiques d’ici trois jours, selon la Ville qui, souligne qu'au cours des deux dernières années il n'a pas été nécessaire de recourir à la fumigation pour tuer les moustiques adultes.

Oui, il y aura des moustiques, mais nous espérons qu’un programme de contrôle des moustiques adultes [fumigation] ne sera pas nécessaire. Croisons les doigts.

Ken Nawolsky, directeur du contrôle des insectes à la Ville de Winnipeg

La semaine dernière, jusqu’à 180 mm de pluie sont tombés sur la ville. Cette quantité d’eau importante a obligé le service de lutte contre les insectes à monter une opération pour tuer des larves. Quatre hélicoptères et environ 180 personnes ont travaillé à appliquer du larvicide sur les eaux stagnantes des propriétés publiques de la municipalité.

« Nous travaillons sans arrêt, des journées de 16 heures à 18 heures, depuis que la pluie a cessé jeudi; nous faisons même des quarts de nuit. »

Lundi, la moyenne du nombre de moustiques dans les pièges urbains était de 6. M. Nawolsky explique que, dans quelques jours, ce nombre pourrait être de 25 à 50. Il ajoute que c'est suffisant pour nuire, mais pas assez pour déclencher une première campagne de fumigation à Winnipeg depuis 2016.

Selon e directeur du contrôle des insectes de la Ville, il existe de nombreux points d’eau stagnante dans les propriétés privées à Winnipeg. Il exhorte les Winnipégois à vider les contenants pleins d’eau de pluie qui servent de lieu de reproduction aux moustiques.

Les averses de dimanche et de lundi vont permettre à deux nouvelles générations de larves de devenir adultes, explique-t-il, et, en conséquence, plusieurs générations de moustiques seront présentes en même temps dans la ville.

La campagne d'épandage de larvicides en cours coûtera 1 million de dollars, selon M. Nawolsky. La direction du contrôle des insectes dispose d’un budget annuel de 10,4 millions de dollars.

Avec les informations de Bartley Kives

Manitoba

Santé publique