•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le film Menteur s’offre le meilleur départ des films québécois de 2019

Antoine Bertrand pose la main sur la bouche de Louis-José Houde dans cette photo tirée du film <i>Menteur</i>, d'Émile Gaudreault.

Louis-José Houde et Antoine Bertrand dans Menteur, d'Émile Gaudreault

Photo : Les Films Séville

Radio-Canada

Sorti en salle depuis le 10 juillet, le film Menteur, qui met en vedette Louis-José Houde et Antoine Bertrand, a récolté 1,1 M$ au box-office. Il s’agit de la meilleure ouverture pour un film québécois en 2019.

Même s’il ne fait pas partie du top 10 des meilleures « première fin de semaine » du cinéma québécois, Menteur, du réalisateur Émile Gaudreault, a devancé les blockbusters américains présentement à l’affiche, dont entre autres Spider-Man : Loin des siens (Spider-Man: Far From Home), Stuber, Histoire de jouets 4 (Toy Story 4), Aladdin, Yesterday, Rocketman ou encore Hommes en noir : international (Men in Black: International).

Selon Cinéac, une entreprise qui compile les recettes des films, c’est Bon cop, bad cop (2006), réalisé par Erik Canuel, qui détient la meilleure ouverture pour un film québécois avec des recettes de 1 438 921 $.

De père en flic (2009), aussi réalisé par Émile Gaudreault, suit de près avec des recettes 1 318 194 $ pour une première fin de semaine en salle.

Succès populaire, mais pas critique

Selon Georges Privet, il faut saluer l'effort du réalisateur Émile Gaudreault de s'être attaqué à la comédie fantastique, dans la lignée de superproductions hollywoodiennes comme De quoi j'me mêle, avec son nouveau film mettant en vedette Louis-José Houde et Antoine Bertrand.

La critique et chroniqueuse cinéma Helen Faradji, de son côté, se réjouit de la présence dans la distribution de Catherine Chabot dans un rôle féminin différent. Les deux critiques ont expliqué à Stéphan Bureau, lors de la diffusion de l’émission Bien entendu, que le film souffre de problèmes de rythme, de ton, et d'un surplus de gags tombant à plat.

Menteur raconte l’histoire de Simon, un mythomane, qui n’a que faire de ce que sa famille et ses amis peuvent penser de ses histoires inventées… jusqu’au jour où il raconte le mensonge de trop.

À partir de ce moment, tout ce que Simon (Louis-José Houde) a imaginé depuis sa tendre enfance se matérialise et les catastrophes se succèdent. Avec l’aide de son jumeau (Antoine Bertrand), il devra apprendre à dénouer mensonge après mensonge, cette impasse qui pourrait laisser des traces indélébiles sur ses proches.

Cinéma

Arts