•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un procès devant un juge pour le jeune autiste accusé d'avoir tué sa mère

Policiers et ambulanciers sont intervenus sur la rue de la Concorde samedi soir

Les policiers et les ambulanciers sont intervenus sur la rue de la Concorde au mois de février. (archives)

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Yannick Bergeron

Le jeune autiste de 17 ans qui aurait tué sa mère dans le quartier Limoilou en février dernier subira un procès devant un juge seul, du tribunal de la jeunesse.

Un procès pour meurtre se déroule habituellement devant un jury, mais la poursuite a accepté cette demande de l'avocat de la défense.

L'avocat de la poursuite entend toutefois demander une peine pour adulte contre le fils, s'il devait être déclaré coupable.

La victime qui avait 49 ans a été poignardée à mort dans un immeuble à logements.

Son fils a subi un premier examen psychiatrique qui ouvre la porte à une défense de non-responsabilité.

La poursuite de son côté a demandé une contre-expertise qui en viendrait à une conclusion différente.

Le dossier reviendra devant le tribunal de la jeunesse à l'automne pour une conférence de gestion en prévision du procès dont la date n'est toujours pas connue.

En attendant, l'accusé est détenu dans une institution psychiatrique.

Québec

Crimes et délits