•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pessamit et Hydro-Québec poursuivent le dialogue pour l’entente Pipmuakan

La communauté innue de Pessamit.

La communauté innue de Pessamit

Photo : Radio-Canada / Evelyne Côté

Radio-Canada

Les discussions se poursuivent entre le Conseil des Innus de Pessamit et Hydro-Québec pour parvenir à une entente sur des compensations financières liées notamment au débordement de certains réservoirs de la société d'État sur le territoire de la communauté.

L'entente Pipmuakan a été refusée par les électeurs de Pessamit, samedi, au terme d'un référendum.

Le chef du Conseil des Innus de Pessamit, René Simon, s'est dit déçu du résultat du vote.

On va faire une analyse de la situation, peut-être convoquer une assemblée générale de la population et mieux expliquer les enjeux, les tenants et aboutissants de l'entente.

René Simon, chef du Conseil des Innus de Pessamit

Du côté d’Hydro-Québec, un peu surprise par l'issue du scrutin, la société d'État poursuit maintenant les négociations avec Pessamit dans le but de conclure une entente, selon le porte-parole Francis Labbé.

René Simon est le chef de la communauté innue de Pessamit

René Simon, chef innu de Pessamit

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Est-ce qu'on a été surpris? Peut-être un peu, mais quand c'est la voix du peuple qui parle, il faut être prêt à toute éventualité et on était prêts.

Francis Labbé, porte-parole d'Hydro-Québec

Francis Labbé ajoute que la communication et la collaboration sont bonnes avec le conseil de bande de Pessamit.

Les compensations financières de l'entente Pipmuakan concernent également la gestion du saumon de la rivière Betsiamites, le projet de ligne électrique Micoua-Saguenay, le développement récréotouristique du Nitassinan et les recours judiciaires liés au réservoir Manicouagan.

Côte-Nord

Autochtones