•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Disparition du président de Savoura : les recherches se poursuivent dans la nuit

Un hélicoptère dans le ciel

Un hélicoptère qui participe aux recherches pour retrouver M. Roy et son fils.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les recherches aériennes des Forces armées canadiennes se poursuivront toute la nuit en Haute-Mauricie et dans les Laurentides pour retrouver le président des serres Savoura, Stéphane Roy, et son fils de 14 ans, disparus à bord de leur hélicoptère.

Un avion Hercules continuera notamment à survoler la zone de recherche, qui est passé de 20 000 kilomètres carrés à 12 000 kilomètres carrés en fin de semaine.

Équipés de lunettes à vision nocturne, les militaires à bord scruteront chaque source de lumière dans l’espoir de retrouver les disparus. Les recherches de jour, lundi, n’ont donné aucun résultat, tant du côté des militaires que de la Sûreté du Québec, responsable des opérations nautiques et terrestres.

La SQ devrait toutefois redéployer des embarcations mardi sur le réservoir Mitchinamecus, situé à seulement cinq kilomètres du chalet familial, dans la zone de Lac-De La Bidière.

Les recherches civiles coordonnées par la famille à partir de Sainte-Sophie n’ont pas permis de recueillir d’indices non plus. Elles reprendront à l’aube mardi.

Stéphane Roy et son fils sont maintenant disparus depuis cinq jours. Toutes les hypothèses sont explorées par les autorités.

M. Roy et son fils, âgé de 14 ans, devaient rentrer mercredi de leur chalet situé en Mauricie, mais ne sont jamais arrivés à destination. Leur disparition a été signalée par des proches à la SQ un peu après 10 h, jeudi matin.

Un signal cellulaire

Les Forces armées canadiennes (FAC), qui ont travaillé de concert avec la famille Roy afin d'établir différents scénarios possibles, se sont informés des habitudes et des horaires du président de Tomates Savoura et Serres, afin de mieux cibler le secteur d’exploration.

Mais c’est l’analyse d’un signal cellulaire très faible envoyé du téléphone de Stéphane Roy mercredi après-midi qui a permis aux FAC de réduire d'environ 44 % cette zone de recherche.

La zone de recherche s'étend du chalet familial, dans les Laurentides, à la résidence de Stéphane Roy, dans la région de Saint-Jérôme. Les militaires et la police se concentrent notamment dans la zone de Lac-De La Bidière.

« Recherches majeures »

Le commandement opérationnel interarmées a relevé le niveau de l'opération dimanche à celui de « recherches majeures », ce qui a permis d'ajouter des ressources supplémentaires sur le terrain.

De nombreux appareils des FAC, dont un avion Aurora CP-140, et plusieurs propriétaires de petits appareils quadrillent également le terrain.

Aucun signal de détresse n'a été reçu depuis la disparition du président de Savoura et de son fils.

Par ailleurs, un hélicoptère participant aux recherches de Stéphane Roy s'est écrasé, dimanche, sur les terrains de l'entreprise maraîchère. On ne compte que des blessés légers dans l'accident, qui ont été transportés dans la foulée à l'hôpital.

Toute information liée à l’événement peut être communiquée de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec, au 1 800 659-4264.

Avec les informations de Jérôme Labbé.

Disparition

Justice et faits divers