•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 1 million d’internautes prêts à envahir la zone 51 pour une blague

Une soucoupe volante dans le ciel

La zone 51, située aux États-Unis, est bien connue des personnes passionnées d'extraterrestres et de théories du complot.

Photo : getty images/istockphoto / vchal

Radio-Canada

Et si on envahissait la zone 51, une base militaire ultrasécurisée bien connue des adeptes de la chasse aux extraterrestres? Ce qui était une simple blague lancée sur Facebook est rapidement devenu viral, plus de 1 million de personnes ayant répondu à l'invitation. Qu'arrivera-t-il si toutes ces personnes débarquent sur les lieux en septembre?

Prenons d'assaut la zone 51, on ne pourra pas tous nous arrêter, c’est le nom de cet événement parodique créé sur Facebook. Lundi midi, près de 1,1 million de personnes avaient indiqué qu’elles allaient participer, le 20 septembre, à cette journée visant à pénétrer cette base des forces aériennes américaines, dont l’existence a longtemps été tenue secrète, pour y trouver des extraterrestres.

La zone 51, un lieu secret source de fantasmes

La zone 51, située dans le désert du Nevada, aux États-Unis, est bien connue de ceux qui s’intéressent aux extraterrestres et des adeptes des théories du complot. D'ailleurs, la série X-Files, dont l'intrigue porte notamment sur les extraterrestres, a plusieurs fois évoqué la zone 51 dans ses épisodes.

Ce fantasme a été nourri par le fait que la zone 51 n’a été mentionnée pour la première fois dans des documents officiels qu’en 2013, lorsque ces documents ont été déclassifiés.

En 2017, le New York Times révélait que le Pentagone avait mené, de 2007 à 2012, un programme portant sur les objets volants non identifiés (OVNI) doté d’un budget annuel de 22 millions de dollars. Depuis la fin de ce programme, l’armée continuerait à enquêter sur les apparitions d’objets volants non identifiés, selon le quotidien new-yorkais.

Une blague

L'événement Facebook, qui a été colancé par Shitposting cause I'm in shambles, une page Facebook spécialisée dans les mèmes, est une blague.

Dans l'onglet de discussion de l’événement Facebook, le message suivant d'un utilisateur de Facebook a été épinglé : Bonjour le gouvernement américain, ceci est une blague, et je ne compte pas aller de l'avant avec ce plan.

Je ne suis pas responsable du fait que des gens décident de réellement prendre la zone 51 d'assaut, a ajouté l'homme dénommé Jackson Barnes.

L'avertissement de l'armée américaine

Toutefois, des personnes pourraient vouloir vraiment entrer dans la zone 51 le 20 septembre prochain.

La porte-parole des forces aériennes des États-Unis, Laura Mc Andrews, a indiqué au Washington Post que les autorités étaient au courant de cet événement Facebook. Sans préciser comment l'armée allait répondre à cette situation, elle a rappelé que les forces aériennes américaines se tiennent toujours prêtes à protéger l’Amérique et ses infrastructures.

La zone 51 est un terrain d'entraînement pour les forces aériennes américaines, et nous décourageons quiconque d'essayer de pénétrer dans la zone, a-t-elle aussi déclaré.

Avec les informations de CNet, France Info, et The New York Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Internet