•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bonification des ressources pour le développement des enfants au Bas-Saint-Laurent

Un enfant autiste et sa thérapeute, jouant au ballon.

Intégrer des enfants autistes et surdoués dans le système scolaire pose de nombreux défis.(archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Québec veut bonifier les ressources dédiées aux interventions auprès des jeunes qui vivent un retard de développement, une déficience physique ou un trouble du spectre de l'autisme au Bas-Saint-Laurent. Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, a confirmé une aide de 908 200 $ en ce sens, à Rivière-du-Loup.

Cette somme permettra de créer de nouveaux postes à temps plein dans différents secteurs de la région. Au cours des dernières années, des embauches ont été faites, mais bien souvent, il s'agissait d'emplois à temps partiel.

L'aide annoncée par le ministre délégué à la santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, permettra également d'améliorer le service de dépistage pour les enfants. Le directeur des programmes de déficiences intellectuelles, du spectre de l'autisme et en déficience physique au CISSS du Bas-Saint-Laurent, Éric Saint-Laurent, mentionne que les besoins sont plus criants dans l'ouest du territoire.

On veut déduire encore plus les délais d'attente. Neuf mois c'est encore trop long.

Eric Saint-Laurent, CISSS du Bas-Saint-Laurent

On veut aussi travailler sur une meilleure offre de service conjointe pour pas que le parent [n']ait [pas] à cogner à plusieurs portes, ajoute M. Saint-Laurent.

Un homme et une femme assis côte à côte semblent écouter quelqu'un qu'on ne voit pas.

Eric Saint-Laurent en compagnie de la PDG du CISSS du Bas-Saint-Laurent Isabelle Malo. (archives)

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Le ministre Carmant dit vouloir moduler le programme Agir tôt pour qu'il puisse toucher le plus de jeunes possibles. Dans de grandes régions, comme le Bas-Saint-Laurent, il s'agit d'un défi.

Les populations sont souvent plus dans les villes, mais il y a certaines régions qu'il faut quand même bien desservir pour s'assurer que tous nos enfants puissent se développer normalement.

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux.
Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux Lionel Carmant était à Rivière-du-Loup pour annoncer une aide financière dans le cadre du programme Agir tôt.

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux Lionel Carmant.

Photo : Radio-Canada

Les dirigeants du CISSS soulignent qu'ils devront maintenant s'attaquer à un autre défi soit celui d'attirer de nouveaux travailleurs spécialisés dans ce domaine dans nos régions. La pénurie de main d'oeuvre se fait sentir également dans le domaine de la santé.

Le programme Agir tôt du gouvernement du Québec vise les enfants de 0 à 5 ans de la province.

Bas-Saint-Laurent

Enfance