•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rejet des offres d’achat rapproche un peu l’Apollo de Godbout

Le traversier Apollo est amarré au port de Québec.

Le traversier Apollo est amarré au port de Québec.

Photo : Radio-Canada

François Robert

Les deux offres d’achat déposées pour le navire Apollo ont été rejetées par la Société des traversiers du Québec (STQ).

Ces offres ne répondaient pas aux critères qu’avait mis de l’avant la STQ et n’étaient pas intéressantes financièrement, précise son porte-parole, Alexandre Lavoie.

Parmi les conditions qu’avait placées la STQ, le navire devait obligatoirement battre pavillon canadien et l'acquéreur devait s’engager à l’opérer lui-même pendant au moins un an, sans le sortir des frontières du pays.

La STQ se montre ouverte à considérer le projet d’en faire une épave pour les plongeurs au large de Godbout, souligne Alexandre Lavoie.

Alexandre Lavoie, les bras croisés, souriant.

Alexandre Lavoie, porte-parole de la Société des traversiers du Québec.

Photo : Catherine Audette

Nous, on attend que Godbout nous dépose un projet officiellement, précise Alexandre Lavoie. On attend que la communauté prenne réellement ce projet-là en main, ce ne sera pas un projet de la STQ. Mais les gens de la Côte-Nord, la communauté de la Côte-Nord, doivent nous déposer un projet officiellement et puis nous, à ce moment-là, on va prendre la décision. Le projet doit être plus intéressant que ce que l’on a reçu comme offre jusqu’à présent.

Si cette option ne se concrétise pas, il reste l’option de procéder à un démantèlement, mais ce n’est pas le choix numéro un de la STQ, indique Alexandre Lavoie.

La STQ espère recevoir une offre concrète rapidement de la part de Godbout et aimerait que l’Apollo ait quitté le port de Québec d’ici la fin du mois d’août.

Le directeur général de Tourisme Côte-Nord, Mario Leblanc, précise travailler conjointement avec le maire de Godbout pour préparer une analyse des coûts du projet. Il confirme qu’un dépôt de projet officiel à la STQ devrait se faire d’ici quelques jours, probablement moins de deux semaines.

Mario Leblanc, directeur général de Tourisme Côte-Nord.

Mario Leblanc, directeur général de Tourisme Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Selon Alexandre Lavoie, la STQ estime à environ 55 000 $ par mois le coût pour garder l'Apollo à quai à Québec en incluant les frais de quayage, gardiennage, courant de terre, etc.

La STQ avait déboursé 2,1 millions pour en faire l’acquisition afin de remplacer le F.-A.-Gauthier à la traverse Matane–Côte-Nord durant ses réparations.

La proue d'un navire bleu et blanc près d'une digue de roches

Le traversier F.-A.-Gauthier qui relie Matane à la Côte-Nord (archives)

Photo : Radio-Canada

L’Apollo a notamment fait les manchettes lorsqu’il a heurté le quai de Godbout.

Coque endommagée

La coque de l'Apollo a été endommagée lors de l'arrivée du traversier au quai de Godbout.

Photo : Michael Bacon

Ce navire, construit en 1970, n’aura assuré le service que durant 17
jours.

Nous avons tenté de joindre le maire de Godbout pour savoir quand la municipalité comptait déposer son offre à la STQ, sans succès.

Côte-Nord

Tourisme