•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le spikeball gagne en popularité en Estrie

Des gens jouent au spikeball au parc Jarry.

Des gens jouent au spikeball dans un parc.

Photo : Radio-Canada Sports

Radio-Canada

Le circuit québécois de roundnet s'arrête en Estrie ce week-end. Communément appelé spikeball, ce sport gagne en popularité dans la région à tel point que le nombre d'adeptes double chaque année.

Dans ce jeu, deux équipes de deux joueurs sont disposées autour d'un filet aux allures d'un mini-trampoline et doivent s’envoyer un petit ballon en le faisant rebondir sur le petit filet.

Ce sont sensiblement les mêmes règles que le volley-ball de plage. On se fait des passes, mais au lieu de faire passer le ballon par-dessus le filet comme au volley-ball, il faut le faire rebondir sur le trampoline qui est au centre , explique l'ambassadeur du spikeball en Estrie, Étienne Caron.

Un jeu de spikeball

Des joueurs de spikeball

Photo : Radio-Canada / Katy Larouche

M. Caron soutient que le sport a fait son apparition au Québec il y a cinq ans. Ça doit faire une dizaine d'années que ça existe aux États-Unis. Ici, à Sherbrooke, je m'occupe du spikeball depuis trois ans et chaque année, on double notre bassin de joueurs. C'est l'fun de voir les gens embarquer dans ce sport.

Le Québec est la province canadienne où l’on retrouve le plus de joueurs de spikeball.

La convivialité de ce sport explique peut-être sa popularité. Le petit trampoline se transporte dans un sac à dos. On peut l'apporte n'importe où. On peut jouer sur le gazon, sur la plage. En vacances, c'est souvent l'objet que les gens adorent apporter à la plage. Ça se joue aussi en gymnase. Les gros mordus, on joue à longueur d'année. L'été, on joue au parc Jacques-Cartier, raconte Étienne Caron.

Ce dernier soutient que tous peuvent s'adonner à la pratique du spikeball. On peut jouer avec une bière dans les mains sur la plage autant que l'on peut performer pour être le meilleur au Québec!, rigole-t-il.

Le tournoi, qui aura lieu à l'école de la Ruche à Magog le 20 juillet, est l'une des neuf étapes en vue des finales qui auront lieu à Montréal. Selon M. Caron, entre 100 et 150 participants se feront compétition.

L'équipement nécessaire à la pratique du spikeball

L'équipement nécessaire à la pratique du spikeball

Photo : Facebook/spikeballsherbrooke

Estrie

Activités sportives