•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de chevaux morts au Stampede grimpe à six cette année

Une bâche, une tente et des personnes debout près d'une piste de course.

Une bâche couvre une zone où un cheval s'est écrasé pendant une course de chariots de mandrin au Stampede de Calgary, dimanche soir. Les organisateurs disent qu'à la fin trois chevaux ont dû être abattus.

Photo : Anis Heydari

Radio-Canada

Trois autres chevaux ont dû être euthanasiés dans la nuit de dimanche à lundi, après les dernières courses de chariots du Stampede de Calgary. Cela porte à six le nombre total de chevaux morts au cours du festival.

Juste après 21 h dimanche, le cheval du chariot d’Evan Salmond est tombé dans un virage lors de la 8e manche du Rangeland Derby.

Selon un communiqué du Stampede, un des chevaux s'est fracturé l'os canon arrière gauche pendant la course. Deux autres chevaux de l'équipe ont également été blessés.

Tous les animaux ont reçu des soins vétérinaires sur la piste, mais l'équipe médicale a déterminé qu'ils ne pouvaient pas être sauvés, ont indiqué les organisateurs.

Les trois chevaux ont donc été euthanasiés, selon un communiqué publié par le Stampede. L'organisation a qualifié la situation de « difficile » et de « bouleversante » tant pour le Stampede de Calgary que pour la collectivité.

Le Stampede s'est « engagé à lancer un processus d'examen approfondi » de la sécurité des chariots. L'organisation n’a pas encore précisé à quoi ressemblerait cet examen.

D’autres chevaux morts la semaine dernière

Un cheval est mort le lundi 8 juillet à la suite d’un problème de santé survenu en milieu de course. Le Stampede a déclaré que l’incident n’était pas lié aux courses.

Le mercredi 10 juillet, un autre cheval a été abattu après avoir subi une fracture de la patte lors d’une course.

Le jeudi 11 juillet, un cheval est mort lors d'une course de chariots du GMR Rangeland Derby. Il a heurté une rambarde et est tombé sur la piste. Il s’agissait également d’un cheval d'Evan Salmond.

Dans le dernier cas, un conducteur a été expulsé du Stampede et mis à l'amende.

Mike Whittle, un membre de la commission indépendante chargée de la sécurité du groupe de travail qui a examiné l'incident, a déclaré qu'il s'agissait de la première expulsion de ce type dont il se souvenait.

Les défenseurs des animaux veulent mettre fin aux rodéos

Les militants des droits des animaux ont rapidement élevé la voix pour mettre fin aux courses de rodéos et de chariots.

Le groupe national de défense des droits des animaux a demandé à la police de mener une enquête sur la cruauté envers les animaux au Stampede.

La directrice générale du groupe, Camille Labchuk,a indiqué dans un communiqué que le Stampede de cette année a été le plus meurtrier depuis des décennies.

« La loi albertaine interdit d'infliger une détresse déraisonnable aux animaux et ne prévoit aucune exemption pour les rodéos », a déclaré Mme Labchuk.

« Presque chaque année, les chevaux subissent des blessures atroces et meurent dans les courses de chariots. Il est tout à fait prévisible que ces chevaux connaîtront la détresse et la mort, le tout, pour le simple divertissement », a-t-elle ajouté.

Les rodéos ne sont pas au-dessus des lois et ne devraient plus recevoir de laissez-passer gratuit pour blesser ou causer la mort des animaux.

Camille Labchuk, directrice générale du groupe national de défense des droits des animaux

Une analyse de la Vancouver Humane Society indique que 102 animaux sont morts durant des manifestations du Stampede depuis 1986.

Alberta

Activités sportives