•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des enseignes unilingues de Cora dénoncées au Nouveau-Brunswick

Enseigne de Cora écrite en anglais seulement.

La façade de l'un des deux restaurants Cora, à Dieppe, où seul l'anglais apparaît.

Photo : Radio-Canada / Melanie Leger

Francis Pilon

Une résidente de Dieppe, au Nouveau-Brunswick, déplore que le Grand Moncton présente encore un visage anglophone : l'affichage commercial bilingue tarde à s'imposer, même chez la chaîne québécoise de restauration Cora.

J'ai été choquée parce que je vois ça comme un manque de respect de ces compagnies. Je le vois aussi comme un manque de volonté.

Une résidente de Dieppe, Fleurette Landry
Fleurette devant la façade bilingue d'un Cora à Dieppe.

Une résidente de Dieppe, Fleurette Landry, déplore la situation du Grand Moncton où l'affichage commercial bilingue tarde à s'imposer.

Photo : Radio-Canada / Melanie Leger

Le restaurant Cora de Dieppe affiche une devanture dans les deux langues officielles de la province. Par contre, sept kilomètres plus loin, un autre restaurant de la même chaîne présente un visage uniquement anglophone. Mme Landry assure que le problème est le même avec les enseignes des quincailleries Kent.

La Ville de Dieppe s'est dotée d'un arrêté municipal qui impose l'affichage dans les deux langues officielles.

D'autres municipalités comme Moncton ont privilégié une politique linguistique qui encourage l'affichage bilingue, sans pour autant forcer les entreprises à s'y soumettre.

D'après Fleurette Landry, la chaîne de restaurants Cora prouve qu'il faut un arrêté municipal pour forcer les entreprises à adopter l'affichage dans les deux langues au Nouveau-Brunswick, la première province officiellement bilingue.

En tant que francophone, je me sens comme une citoyenne de deuxième classe. On doit le dénoncer et demander que ces compagnies affichent en français pour se faire reconnaître nous aussi, explique-t-elle.

Devanture du Cora écrite en français et en anglais.

Le restaurant Cora, à Dieppe, est doté d'une devanture dans les deux langues.

Photo : Radio-Canada / Melanie Leger

Cora réplique

Contactée par Radio-Canada, la chaîne de restaurants affirme que sa plus récente campagne publicitaire a pour objectif d'interpeller le consommateur dans sa langue maternelle.

Ainsi, pour cinq de nos six restaurants au Nouveau-Brunswick, situés dans des zones majoritairement anglophones, le choix de l'anglais s'avérait naturel et en respect avec la réglementation municipale, affirme la gestionnaire des relations publiques pour Cora, Isabel Picard.

Un panneau publicitaire de Cora jouxte une affiche qui vante le centre-ville de Moncton.

À Moncton, Cora s'affiche en anglais.

Photo : Radio-Canada / Francis Pilon

Nous sommes fiers de déclarer que nos menus sont disponibles autant en anglais qu’en français partout au pays. Du côté du Nouveau-Brunswick, sauf rares exceptions si l’espace ne le permet pas, notre matériel publicitaire en restaurant est aussi bilingue, ajoute-t-elle.

La chaîne affirme que le français aura aussi droit de cité lors de ses prochaines campagnes publicitaires.

Selon Luc Desjardins, président de l'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick, les consommateurs devraient faire pression sur les commerces pour les amener à corriger le tir.

Luc Desjardins, président de l'Association francophone des municipalités du N.-B.

Luc Desjardins, président de l'Association francophone des municipalités du N.-B.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Si on n'est pas content, on n'achète pas là. C'est la meilleure façon d'avoir des résultats.

Le président de l'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick, Luc Desjardins

Nouveau-Brunswick

Politique municipale