•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blink-182 illumine la dernière soirée du Festival d’été de Québec

Le groupe Blink-182 sur la scène Bell du Festival d’été de Québec.

Le groupe Blink-182 sur la scène Bell du Festival d’été de Québec

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Tanya Beaumont

La dernière soirée du Festival d'été de Québec (FEQ) s'est terminée au son d'une musique punk rock dimanche. The Offspring et Blink-182 ont partagé la scène. Le dernier groupe a volé la vedette grâce à une prestation peaufinée.

On s’y attendait. Blink-182 débarquait dimanche soir sur les Plaines avec la production technique la plus complexe de ce 52e FEQ.

L’extravagante scénographie a su nous en mettre plein la vue, tel que promis. Sur l’écran géant étaient projetés avec parcimonie différents visuels qui collaient à l’image toujours adolescente du trio.

Le groupe Blink-182

Le groupe Blink-182

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Une scène enfumée, des serpentins de papier, des flammes et des jeux de lumière. Beaucoup de lumière.

Par moment, on pouvait même oublier qu’ils n’étaient que trois sur scène. Lors de la chanson Aliens Exist, des extra-terrestres gonflables se sont promenés sur la foule.

Blink-182 en a conquis plus d'un ce soir.

Blink-182 en a conquis plus d'un ce soir.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

20 ans de Enema of the State

Blink célèbre cette année les 20 ans de l’album Enema of the State. Pour souligner l’anniversaire, la formation joue l'intégralité de cet opus en tournée. C’était l'un des principaux attraits de cette prestation.

On y retrouve entre autres What’s my Age Again, Adam’s Song et All the Small Things, trois titres qui ont fait fortement réagir les festivaliers conquis.

Le groupe Blink-182 a conclu la dernière soirée du FEQ.

Le groupe Blink-182 a conclu la dernière soirée du FEQ.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

En extra à l’album jubilaire, quelques autres pièces ont été interprétées, dont I Miss You. La ballade romantique a été dédiée à toutes les filles. Sans s’en rendre compte, c’était déjà Dammit et le Festival d’été 2019 se terminait sur une pluie de confettis.

Un seul bémol, la prestation n’a duré que 60 minutes. On en aurait pris plus.

Le retour de The Offspring : quand la nostalgie l’emporte

The Offspring a ouvert le bal avec Americana, pièce titre de l’album du même nom. Ce n’est probablement pas un hasard si elle a été jouée en premier puisque le tiers du spectacle provenait de cet album.

The Offspring sur la scène Bell

The Offspring sur la scène Bell

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

La prestation a été assez expéditive. Une heure et dix minutes, bien tassées.

À travers les nombreux succès dont Come Out And Play, Original Prankster et Pretty Fly (For A White Guy), la formation a poussé la nouvelle It Won’t Get Better. Elle se retrouvera sur un album à venir. Je ne peux pas vous dire quand ça va sortir, mais ça va sortir, a lancé Noodles, le guitariste.

Le chanteur Dexter Holland s’est installé seul au piano pour une version plus intime de Gone Away.

The Offspring

The Offspring

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Avant la fin de la chanson, ses comparses l’ont rejoint. De retour sur scène pour le rappel, le groupe californien en a ajouté deux de plus : Go Far Kid et l’incontournable Self Esteem.

Dur de dire à qui la faute, mais la qualité sonore n’était pas au rendez-vous. Les festivaliers n’ont pourtant pas semblé en être dérangés pour autant. C’est puissant, la nostalgie.

Neck Deep

Le groupe britannique Neck Deep a brisé la glace de cette dernière soirée. Le chanteur Ben Marlow nous a avoué être ravi d’avoir la chance de jouer avec The Offspring et Blink 182.

C’est grâce à ces groupes qu’on fait ce genre de musique et si on chante avec un accent américain.

La formation a servi un punk rock efficace, sans réinventer le genre. La performance de sept pièces seulement a semblé trop courte à une partie de la foule, qui en a redemandé.

La présence des deux têtes d’affiche avait réduit le temps de glace de Neck Deep.

Québec

Musique