•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

S'affirmer en enfilant un costume

Plusieurs costumes inspirés directement de bandes dessinées japonais « manga» ont pris place à la Convention Ganbatte 2019 à Saskatoon.

Photo : Gabrielle Proulx

Gabrielle Proulx

Plus d'un millier d'amateurs de jeux vidéo et de dessins animés japonais se sont réunis pour le congrès Ganbatte, à Saskatoon, cette fin de semaine. Rassemblés autour de la même passion, ils arborait chacun leur costume avec fierté, même si celui-ci n’était pas spécifiquement japonais.

À ne pas confondre avec le Comiccon, le congrès Ganbatte rassemble les amoureux de la culture japonaise et de ses jeux vidéo.

Ici, la précision du costume est essentielle.

Une jeune fille costumée.

Plusieurs costumes inspirés directement de bandes dessinées japonaises, les mangas, pouvaient être admirés au congrès Ganbatte 2019 à Saskatoon.

Photo : Gabrielle Proulx

Plusieurs adoptent avec amusement la personnalité de leur personnage et y voient aussi une occasion de s'affirmer.

 Katryne Dubeau costumée.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Katryne Dubeau, sous les traits de l'héroïne de Disney Mérida, vit à Gravelbourg, dans le sud de la Saskatchewan.

Photo : Gabrielle Proulx

Je voulais faire Mérida parce qu'elle ne voulait pas faire ce que ses parents [attendaient d’elle]. Elle voulait faire son affaire.

Katryne Dubeau, personnifiant Mérida
Shanna Dush et ses deux amies, costumées.

Shanna Dush (à gauche), d'Estevan, s'est rendue au Ganbatte en compagnie de deux de ses amies.

Photo : Gabrielle Proulx

Avoir fabriqué tout ça me rend fière. Nos costumes sont peut-être inconfortables, mais on se sent confiant à l'intérieur.

Shanna Dush, dont le nom d'emprunt est Taco

Une passion populaire

Le congrès d'animation japonaise en est à sa quatrième année en Saskatchewan.

Des participants, de dos.

Le congrès Ganbatte 2019 attire de nombreux adeptes de jeux vidéos japonais.

Photo : Gabrielle Proulx

Des adeptes d'un peu partout dans la province et d'ailleurs au pays sont venus pour l'occasion.

Deux participantes costumées. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ces deux participantes racontent que c'est un honneur pour elles d'incarner leurs personnages préférés au congrès Ganbatte 2019.

Photo : Gabrielle Proulx

Le congrès rassemble deux fois plus de participants qu’à ses débuts, raconte le vice-président du Ganbatte 2019, Zachary Jazen.

Zachary Jazen.

Le vice-président du Ganbatte 2019, Zachary Jazen, dit que celui-ci permet aux participants de discuter ensemble de leur passion.

Photo : Radio-Canada

La Saskatchewan va devenir l'hôtesse officielle du Ganbatte. Ça ne fait que grandir depuis le début.

Zachary Jazen, vice-président du Ganbatte 2019

Attirés par un sentiment de nostalgie qui remonte à leur enfance, de nombreux amateurs s'amusent sans gêne et sans complexes.

Ron Rubin a pris part pour la première fois au Ganbatte en Saskatchewan.

Très reconnu dans le milieu du doublage, le comédien a prêté sa voix à de nombreux personnages, entre autres, dans les films X-Men, The Avengers et Beetlejuice.

Après 40 ans de carrière, il dit très bien comprendre le pouvoir des personnages de dessins animés chez le public.

Ron Rubin.

Ron Rubin a prêté sa voix à de nombreux personnages iconiques présents dans des films de Marvel et de Disney.

Photo : Radio-Canada

Certains [admirateurs] me disent : ''Vous avez bercé mon enfance.'' D'autres me disent : ''Vous m'avez aidé à passer par-dessus mes problèmes.''

Ron Rubin, comédien spécialisé dans le doublage

Même chose pour Brendan Hunter, qu'on peut entendre, entre autres, dans le film Dragon Ball.

Brendan Hunter.

Le comédien spécialisé dans le doublage Brendan Hunter a interprété le personnage de Tien Shinhan du film animé « Dragon Ball ».

Photo : Radio-Canada

Pour eux, ce genre rencontre est très important, surtout parce qu'ils ont grandi avec nous.

Brendan Hunter, comédien de doublage.

Le congrès Ganbatte 2019 prend fin dimanche à la Place TCU de Saskatoon.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Modes de vie