•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de kilomètres à moto pour soutenir les femmes autochtones

Des motocyclistes avec le visage peint en rouge levant le poing

Des motocyclistes sont à Winnipeg après 20 000 km de route en hommage aux femmes autochtones disparues ou assassinées.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Radio-Canada

Des motocyclistes se sont réunis à Winnipeg dimanche à l'occasion de la clôture de la randonnée du cercle de médecine qui les a conduits à travers l'Amérique du Nord pour sensibiliser la population à la cause des femmes autochtones disparues ou assassinées.

Les randonneuses Joan Jack et Chaimaine Willier-Larsen, notamment, ont amorcé leur périple le 24 mai à Winnipeg.

Elles ont franchi quelque 16 000 kilomètres de la côte du Pacifique jusqu'à Ottawa afin de tracer l'empreinte symbolique d'une roue de médecine.

D'autres motocyclistes du Canada et des États-Unis se sont joints à elles durant le parcours.

Pour les participants, la randonnée était l'occasion de prier pour les femmes disparues et assassinées, mais aussi de discuter avec les personnes rencontrées sur leur chemin et de sensibiliser la population.

Des rubans rouges attachés à l'arrière d'une moto

Des rubans rouges symbolisent les femmes disparues

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

« Nous voulons qu’ils comprennent qu’il y a de l’injustice dans ce monde et que la vie de tout le monde doit avoir la même importance [..] que votre meurtre ou votre disparition devrait faire l’objet d’une enquête et être pris au sérieux », dit Chaimaine Willier-Larsen.

Au cours du périple, les motocyclistes ont affiché des rubans rouges portant le nom de victimes afin de montrer leur soutien aux familles éplorées.

Cérémonie émouvante

Deux femmes exécutent des gestes symboliques en mémoire des femmes disparues ou assassinées

La fin du parcours a été souligné par une cérémonie en hommage aux femme sdisparues ou assassinées

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Leur arrivée à Winnipeg été un moment émouvant pour les randonneuses. Elles ont procédé à des prières rituelles et les organisatrices ont aussi partagé des anecdotes de leur périple avec la foule rassemblée.

« Voici les rubans des disparues et assassinées. Nous honorons les familles qui ont été laissées derrière. C'est pour vous, et nous prions pour que vous retrouviez la paix, et nous l'avons fait pour honorer ceux qui vous sont chers », a dit Mme Willier-Larsen.

Malgré la fin du parcours, les motocyclistes promettent de continuer la sensibilisation et de ne pas demeurer silencieuses face aux injustices envers les femmes.

Avec les informations d'Ezra Belotte-Cousineau

Manitoba

Société