•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vive la France à Vancouver

Une rue animée avec des vendeurs de crêpes et des pâtisseries.

Le centre communautaire Roundhouse se pare des couleurs et des saveurs françaises pour le 14 juillet.

Photo : Radio-Canada / Maud Cucchi

Maud Cucchi

Une bonne odeur de crêpes flotte sous des guirlandes tricolores aux abords du centre communautaire Roundhouse. Les couleurs et saveurs de France investissent Yaletown sans se soucier des clichés.

La fête nationale française commémore la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789. À Vancouver, elle mise surtout sur l’attractivité gustative.

Les marchands de viennoiseries ont pignon sur rue, ce dimanche, dans la petite allée réaménagée du centre Roundhouse, au coeur de ce quartier touristique de la ville.

Ce n’est pas un événement entre français, pour les Français. C’est au contraire un événement très ouvert sur la communauté de Vancouver et de Colombie-Britannique, et aux touristes aussi, défend Frank Point, le trésorier de l'Association Bastille Day.

Cette dernière organise l’événement dans le centre communautaire Roundhouse pour la 4e fois.

Un petit plateau garni de fromages, de charcuterie, de noix et de raisins secs.

Des fromages et de la charcuterie garnissent les étals, à déguster pour 18 $ l'assiette.

Photo : Radio-Canada / Maud Cucchi

Venus rendre visite à leur fils expatrié, deux parents français s’étonnent de voir que le 14 juillet est célébré aussi loin de la France.

Les gens ici semblent être surtout attirés par la nourriture, moins pour le spectacle, constatent-ils, surpris de cet engouement pour des produits qui les laissent plutôt indifférents. Chez nous, c’est l’inverse. Les Français se déplacent surtout pour le spectacle.

Trois personnes souriantes, tenant un sac en papier dans leurs mains et posant devant des viennoiseries.

Jeannette Moreau renoue avec ses racines francophones manitobaines autour d'un chausson aux abricots.

Photo : Radio-Canada / Maud Cucchi

Dans la famille de Jeannette Moreau, une Franco-Manitobaine établie à Vancouver, tout le monde repart avec son petit sac de viennoiseries. : un croissant pour les uns, un chausson aux abricots pour elle.

C’est si excitant de voir cette fête, je n’ai pas assez l’occasion de célébrer assez mon héritage francophone, dit-elle en anglais.

À la foire alimentaire, la crêpe se déguste au prix de 5 $ et le plateau de charcuterie et de fromages est à 18 $. Certains clients ne résistent pas au ballon de rosé, même s’il n’est que 11 h.

Musique et exposition

Une fanfare fait le bonheur de tout jeunes spectateurs sur un medley du groupe électronique Daft Punk, une autre fierté nationale. La Marseillaise attendra. 

une fanfare avec des enfants dansant devant

Une fanfare reprend aussi bien la Marseillaise qu'une réorchestration de Daft Punk, autre fierté nationale.

Photo : Radio-Canada / Maud Cucchi

À l’intérieur du centre Roundhouse, un espace d’exposition met à l’honneur plusieurs artistes français, présentés pour une journée seulement.

Aurélia Bizouard invite les curieux à pousser le rideau de son installation immersive.

Sa boîte noire conçue autour des thèmes liberté, égalité, fraternité et humanité semble être l’endroit idéal pour prendre des égoportraits.

Une femme, les bras étendus, pose devant la projection vidéo d'une vue urbaine.

L'artiste Aurelia Bizouard accueille les spectateurs dans son installation immersive, un projet conçu spécifiquement pour le 14 juillet.

Photo : Radio-Canada / Maud Cucchi

Un jeu de miroirs y décuple l’image du visiteur, plongé dans un univers de références bien françaises : Jean d’Ormesson, Antoine de Saint-Exupéry, Serge Gainsbourg…

Je voulais immerger les gens dans un univers qui les fasse réfléchir, à partir de symboles passés et présents.

Aurélia Bizouard, artiste

À quelques pas de là, une festivalière a osé accepter la proposition de repeindre une toile mise à disposition de tous.

Une artiste noire avec un pinceau à la main retouche une peinture.

Un espace public d'exposition est mis à disposition des artistes et du public au centre communautaire Roundhouse.

Photo : Radio-Canada / Maud Cucchi

Beatrice Thomas avoue qu’elle-même est artiste, en visite de San Francisco. Elle a entendu parler de cet événement le matin même, en brunchant.

Repartira-t-elle quand même avec un sachet de viennoiseries?

Les célébrations Centre communautaire Roundhouse se poursuivent jusqu'à 21 h.

Colombie-Britannique et Yukon

Francophonie