•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tor Bay : l’histoire méconnue d’une communauté acadienne de la Nouvelle-Écosse

Les Acadiens de Tor Bay se sont donnés la mission de faire connaître leur histoire.

Le drapeau acadien à Tor Bay, en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Blanchet

Radio-Canada

La région de Guysborough, sur la côte est de la Nouvelle-Écosse, compte une communauté acadienne qui est depuis longtemps un trésor d'histoire bien caché. Les Acadiens de Tor Bay se sont donné pour mission de sortir de l'ombre et partager leur histoire.

Environ 600 personnes y parlent français. Omniprésent, le drapeau acadien y flotte avec fierté.

Tor Bay situé sur une carte de la Nouvelle-Écosse.

La communauté acadienne de Tor Bay située sur une carte de la Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada

Je suis un pure laine Acadien, lance Jude Avery. Le natif de la région dirige la Société des Acadiens de Tor Bay, fondée en 2002. Les membres de ce regroupement comptent faire connaître l'histoire de leurs ancêtres.

Édouard Ulysse Pellerin.

Édouard Ulysse Pellerin.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Blanchet

L'histoire se perd beaucoup parce que la population a diminué beaucoup, déplore Édouard Ulysse Pellerin, un membre de ce comité.

Notre histoire commence à être reconnue. Je dis "re-connue", parce qu'elle a déjà été connue, et puis là, maintenant, elle va être reconnue de nouveau.

Édouard Ulysse Pellerin

Selon M. Pellerin, Jude Avery a déjà accompli beaucoup de choses pour préserver la mémoire de la région et promouvoir l’histoire des Acadiens de l’endroit. M. Avery publiera d’ailleurs bientôt un livre pour raconter cette histoire. 

Son comité a fondé un festival acadien, le Festival Savalette (Nouvelle fenêtre), et depuis quelques années, Tor Bay a son propre Tintamarre, dont la prochaine édition aura lieu le 10 août.

Jude Avery.

Jude Avery.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Blanchet

Le groupe aimerait changer le nom de l'un des villages acadiens de la région de Tor Bay, Larry's River, et lui donner officiellement l’appellation qu’utilisent les gens d’ici, « La Rivière ». 

Le Parc de nos Ancêtres, à Tor Bay en Nouvelle-Écosse.

Le Parc de nos Ancêtres, à Tor Bay en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Blanchet

On a également décidé de créer une présence physique dans la communauté. Et comme ça, on a fait le Parc de nos Ancêtres, qu'on trouve en face de notre église, poursuit Jude Avery.

Comment les Acadiens se sont installés à Tor Bay

Carte de la Nouvelle-Écosse expliquant le mouvement de certains Acadiens.

Comment les Acadiens sont arrivés à Tor Bay, en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada

Leurs ancêtres sont des Acadiens qui ont été emprisonnés au Fort Edward, à Windsor en Nouvelle-Écosse, et sur la prison de l'île Georges, dans le port d’Halifax. 

Certains, une fois libérés, sont partis vers Chezzetcook. Puis, l'arrivée des Loyalistes a poussé quelques familles acadiennes à trouver refuge à Tor Bay. 

Pour briser leur isolement, leur évêque propose une solution : Il leur a demandé de déménager à l'Isle Madame, avec nos cousins acadiens là, explique Jude Avery.

Mais les familles francophones de Tor Bay refusent. Nos ancêtres ont dit : on a jeté l'ancre, on est ici pour rester!

D’après le reportage de Stéphanie Blanchet

Nouvelle-Écosse

Francophonie