•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trudeau rend hommage à la journaliste canado-somalienne tuée en Somalie

Hodan Nalaye pose devant la ville de Garoe.

La journaliste canadienne d'origine somalienne Hodan Nalayeh a été tuée avec son mari Farid.

Photo : Hodan Nalayeh/Facebook via Canadian Press

Agence France-Presse

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a condamné dimanche « l'attaque terroriste ignoble » en Somalie qui a fait au moins 26 morts, parmi lesquels une journaliste canadienne d'origine somalienne, dont Ottawa « pleure la perte ».

M. Trudeau a présenté ses condoléances, au nom de tous les Canadiens à la famille et aux proches de Hodan Nalayeh, journaliste canadienne d'origine somalienne tuée avec son mari Farid, lors de l'attaque par des militants islamistes shebab d'un hôtel de la ville portuaire de Kismayo en Somalie.

Cette attaque a pris fin samedi matin au terme d'un siège qui a duré près de 12 heures. Quelque 56 personnes ont également été blessées.

Mme Nalayeh mettait en lumière des histoires somaliennes positives et motivantes. Son travail démontrait la façon dont la liberté de la presse nous offre des perspectives plus larges et encourage la diversité et l'intégration.

Justin Trudeau

Le premier ministre a ajouté par la suite que le Canada, les communautés somaliennes et les milieux journalistiques à travers le monde pleurent sa perte.

Condamnant cette attaque terroriste ignoble, M. Trudeau a insisté sur la nécessité de protéger la liberté de la presse, qui renforce nos sociétés et permet à la démocratie de s'épanouir.

Le ministre canadien de l'Immigration Ahmed Hussen, lui-même d'origine somalienne, avait déploré samedi sur Twitter la perte de Mme Nalayeh et avait salué son rôle, qui était de mettre en lumière la contribution de sa communauté à la société canadienne.

Terrorisme

Politique