•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tempête Barry cause moins de dégâts que prévu en Louisiane

Un jeune homme pousse son vélo dans la rue, avec de l'eau jusqu'aux genoux.

La tempête Barry a été moins catastrophique que prévu pour la Louisiane, mais certaines villes, comme Mandeville, ont connu leur lot d'inondations.

Photo : Reuters / Jonathan Bachman

Associated Press

Même si de graves inondations ne sont pas exclues, Barry a été moins catastrophique que prévu en Louisiane. Après avoir balayé dimanche le nord-ouest de l'État, la tempête tropicale n'a pas provoqué les dégâts redoutés.

Après s'être brièvement métamorphosé en ouragan de catégorie 1, le système météorologique s'est rapidement affaibli, redevenant une tempête tropicale samedi, puis une dépression tropicale dimanche après-midi.

Toutefois, les bandes de pluies menacent de provoquer des inondations et des tornades dans un secteur qui s'étend du centre de la Louisiane jusqu'à l'est du Mississippi et au-delà.

Des avertissements de tornade ont été lancés dimanche matin dans les deux États, mais aucun dégât ni blessure grave n'a été signalé.

Dimanche soir, le gouverneur de la Louisiane, John Bel Edwards, a déclaré qu'il était « extrêmement reconnaissant » que Barry n'ait pas causé les inondations catastrophiques qui avaient été annoncées.

Le fleuve a atteint son point le plus haut vendredi soir à La Nouvelle-Orléans avec 5,18 mètres, alors que les prévisions étaient de 6,1 mètres, soit presque la hauteur des digues qui protègent la ville.

Jonathan Mayer, un Louisianais joint par La Presse canadienne, croit que plusieurs médias américains ont exagéré la menace de Barry.

« Ils ont exagéré la situation. C'est bon d'avoir les informations, mais de faire un drame avec quelque chose qui n'est pas vraiment un drame pour la plupart des gens, ça crée une crise qui n'existe pas », a résumé l'homme qui vit à La Nouvelle-Orléans.

La pluie persistera lundi, alors que le centre de la tempête se dirige vers l'intérieur des terres.

Le Centre américain des ouragans a indiqué dimanche que « les précipitations devraient mener à des inondations dangereuses et potentiellement mortelles ».

Météorologie

International