•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les noyades en baisse en Ontario cette année, mais pour combien de temps?

Bouée de sauvetage sur l'eau

Le nombre de noyades est en baisse cette année en Ontario, mais la tendance pourrait ne pas durer.

Photo : iStock / BorisRabtsevich

Radio-Canada

Le nombre de personnes qui ont perdu la vie par noyade en Ontario est plus faible en 2019 comparativement aux années précédentes, mais des experts affirment que cette tendance ne perdurera probablement pas.

En date du 11 juillet, 38 personnes se sont noyées dans la province alors qu’à la même date l’an dernier, 48 personnes avaient péri par noyade, selon les données de la Société de sauvetage.

L’arrivée tardive de l’été explique en grande partie la réduction du nombre de noyades, selon Chris Wagg, la vice-présidente de l’éducation du public à la branche ontarienne de l’organisme.

Si nous avons une vague de chaleur en mai, avant que les sauveteurs ne soient présents, les gens s’aventurent dans des eaux non surveillées, alors que les courants sont encore forts, a-t-elle expliqué.

Les quatre plages de la ville d’Ottawa sont habituellement surveillées pendant la période la plus chaude de l’été, c’est-à-dire entre le 15 juin et le 25 août environ.

La directrice de l’éducation du public à la Société de sauvetage, Barbara Byers, explique elle aussi que le temps frais a pu sauver des vies. Moins de gens sont tombés sous la glace parce que l’eau a été gelée pendant une période plus longue, a-t-elle dit.

En moyenne, 160 personnes sont mortes par noyade en Ontario annuellement entre 2007 et 2016, selon un rapport de l’agence.

Davantage d’incidents par temps chaud

Malgré cette diminution, Mme Byers a soutenu que le nombre de noyades risque d’augmenter au cours des prochaines semaines, alors que davantage de gens sont en vacances.

Entre le 2 et le 11 juillet cette année, 10 personnes se sont noyées en Ontario, ce qui représente la plus forte hausse sur une courte période, en 2019.

Par ailleurs, Mme Wagg a indiqué que l’âge n’a aucune importance lorsqu’il est question de la sécurité nautique.

La vice-présidente de la branche ontarienne de la Société de sauvetage, Chris Wagg pose pour la caméra sur une plage d'Ottawa.

La vice-présidente de la branche ontarienne de la Société de sauvetage, Chris Wagg, estime que l'été tardif a réduit le nombre de noyades.

Photo : Radio-Canada / Trevor Pritchard

Nagez avec un ami, quel que soit votre âge, parce qu’on constate une augmentation du nombre d'adultes souffrant de problèmes médicaux qui meurent par noyade, a-t-elle mentionné.

La Société de sauvetage demande aux gens de s’informer au sujet des courants dans les points d’eau qu’ils fréquentent et de porter une veste de flottaison individuelle (VFI) en tout temps lorsqu'ils sont dans une embarcation.

« La plupart du temps, il y a des VFI dans une embarcation, mais les gens ne les portent pas nécessairement. Il est trop tard lorsqu’un accident arrive », a conclu Mme Wagg.

D'après les informations de Leah Hansen de CBC

Ottawa-Gatineau

Natation