•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève d'une semaine au Manoir Champlain

L'extérieur du Manoir Champlain

L'édifice du Manoir Champlain est situé au centre-ville de l'arrondissement de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La résidence pour personnes âgées le Manoir Champlain de Chicoutimi est touchée par une grève d'une semaine.

Les préposés aux bénéficiaires, les infirmières auxiliaires, ainsi que les employés à la cuisine et à l'entretien vont débrayer jusqu'au 20 juillet.

Le mouvement de grève touche 1000 travailleurs regroupés dans 10 résidences privées pour personnes âgées du Québec.

Pendant cette période de moyens de pression, les employés travailleront en alternance 80 % de leur temps afin d'assurer les services essentiels.

En juin, les 110 travailleurs membres du Syndicat québécois des employés de service (SQES) affilié à la FTQ s'étaient prononcés à près de 90 % en faveur de ce nouveau mandat de grève.

Ce débrayage s'ajoute à celui du mois de mai qui a duré trois jours.

De meilleurs salaires

Le syndicat réclame 15 $ l'heure au moment de l'embauche, soit une augmentation de 2 $. Des hausses de 1 $ l'heure par année pour un contrat de trois ans sont aussi demandées.

Le contrat de travail des employés est échu depuis le 27 janvier 2019.

Le Manoir Champlain, situé au centre-ville de Chicoutimi, accueille environ 450 résidents.

Saguenay–Lac-St-Jean

Relations de travail