•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crêpes et discours partisans accompagnent Justin Trudeau au Stampede

Justin Trudeau serre la main de Kent Hehr, un député en fauteuil roulant. Les deux portent un chapeau de cowboy.

Le premier ministre Justin Trudeau (à gauche) salue le seul député libéral de Calgary, Kent Hehr, lors d'un déjeuner aux crêpes.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Le premier ministre Justin Trudeau a profité de son passage à Calgary pour offrir des crêpes et mousser son parti en vue des élections générales prévues en octobre.

Lors d’un banquet de financement, samedi, le premier ministre a soutenu que son parti est le mieux placé pour réaliser de grands projets d’infrastructures comme l’expansion de l’oléoduc Trans Mountain en naviguant adéquatement entre la protection de l’économie et celle de l’environnement.

Selon lui, les « compromis difficiles » que les libéraux sont capables de faire « demandent plus de courage que de s’entêter dans ses positions, parce que ça demande d’écouter le point de vue de l’autre ».

La journée n’a toutefois pas été de tout repos pour Justin Trudeau, dont la présence à Calgary a conduit quelques gilets jaunes à s’assembler pour manifester.

Les combustibles fossiles alimentent les critiques

À l’opposé de la volonté albertaine de bâtir des pipelines, le premier ministre a été rattrapé par l’opposition à un projet gazier de l’est du pays.

Lors d’un déjeuner communautaire en marge du Stampede, une dame a tancé le premier ministre à propos de l’arrestation de membres âgées de la Nation mi’kmaq lors d’une manifestation contre un projet de réservoir gazier en Nouvelle-Écosse.

« Les gouvernements fédéral et provincial continuent d’ignorer les traités liés à ce territoire », soutient Isabelle Reynolds, une étudiante universitaire de la Nouvelle-Écosse.

Justin Trudeau lui a répondu qu’il était à l’écoute des préoccupations des citoyens entourant ce projet gazier, ce qui n’a pas convaincu son interlocutrice.

La visite du chef libéral s’est essentiellement déroulée dans la circonscription de Calgary centre, la seule détenue par son parti dans la métropole albertaine.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique fédérale