•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de transport en commun pour la Baie de Beauport

La baignade est permise à la Baie de Beauport

Photo : Radio-Canada / Aude Brassard-Halle

Radio-Canada

Le gestionnaire de la plage de la Baie de Beauport, l'entreprise Gestev, demande au Réseau de transport de la capitale (RTC) de desservir le site pendant la saison estivale. Ce dernier refuse toutefois d'acquiescer à la requête « pour différentes considérations ».

La Baie de Beauport gagne en popularité depuis que la baignade dans le fleuve y a été permise en 2015. Le directeur général, Martin Genois, estime que cette augmentation frôle les 15 à 20 % chaque année.

Pourtant, pas moyen de s'y rendre en transport en commun. L'arrêt d'autobus le plus près est à plus de trois kilomètres sur l'avenue d'Estimauville.

On est limité dans notre capacité d'accueil dû au fait que le site est accessible seulement par voiture, les gens peuvent aussi venir à vélo, mais c'est quand même une bonne trotte.

Martin Genois, directeur général de la Baie de Beauport

En période de pointe, il arrive que le stationnement de 1200 places soit entièrement rempli, et que des plaisanciers doivent rebrousser chemin. « Pour l'avoir vécu personnellement l'année passée, il y a entre 100 et 150 voitures qui rebroussent chemin à certains moments », souligne M. Genois.

Le gestionnaire du site réclame depuis plusieurs années que le site soit desservi par le transport en commun. Martin Genois estime qu'une desserte une fois l'heure « serait un minimum. »

« C'est vraiment une question d'être dans l'air du temps, explique-t-il. On parle de développement durable, de mobilité, et la seule façon de venir dans un parc public c'est la voiture, pour nous il y a quelque chose d'illogique là-dedans. »

Service régulier ou système de navette, le directeur général affirme que Gestev serait prêt à éponger une partie de la facture pour aider les gens à profiter de la plage pendant l'été.

Le RTC refuse

Dans une réponse par courriel, leRTC répond que la demande a été analysée, mais que l'achalandage ne justifie pas l'ajout de transport en commun dans le secteur.

« Nous avons offert des navettes événementielles lors du spectacle de Mumford and sons en 2016. Pour cet événement précis, les conditions de succès d’une telle desserte étaient réunies », précise la chef des communications du RTC, Anne-Marie Gauthier.

D'après les informations de Jonathan Lavoie

Québec

Transport en commun