•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Gatinois décontenancés par la gestion problématique des déchets

Plusieurs camions de la compagnie Derichebourg.

Plus tôt cette semaine, la compagnie a indiqué faire face à une augmentation considérable des déchets, depuis le début du mois de janvier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Collectes de déchets reportées, retardées ou même oubliées, des citoyens de Gatineau ne savent plus quoi faire pour se débarrasser de leurs poubelles et déplorent la qualité du service.

L'entreprise de gestion des déchets Derichebourg effectuait samedi une collecte spéciale sur tout le territoire de Gatineau pour combler son retard des dernières semaines.

Malgré tout, Lee Turcotte, un résident de la ville, reste confus. Il y a près de deux semaines que ses déchets s’accumulent sur le bord de son terrain sans qu’ils ne soient ramassés.

Il a suivi les conseils de la Ville de laisser les déchets en place tant qu’ils ne seraient pas ramassés. J’espère juste ne pas avoir d’amendes parce que j’ai laissé mes poubelles sur le bord du chemin, a-t-il confié à la caméra de Radio-Canada.

Outre cette préoccupation, il s’est interrogé sur la fiabilité des informations disponibles sur le site Internet de la Ville concernant la date des collectes.

J’essaie de suivre les dates sur le site Internet, a-t-il expliqué, mais sans grand succès. Peut-être que le site n’a tout simplement pas été mis à jour.

Un homme devant les deux voitures dans son stationnement résidentiel.

Jacques Bélanger a « suivi les nouvelles » quant aux problèmes dans la gestion des matières résiduelles à Gatineau.

Photo : Radio-Canada

Un autre résident du quartier, Jacques Bélanger, a déploré plus particulièrement les retards. Selon lui, les éboueurs peuvent passer en fin d’après-midi alors qu’auparavant, tout était terminé à 7 h du matin.

Au soleil, ça fait des senteurs qui ne sont pas trop bonnes à sentir.

Jacques Bélanger, résident de Gatineau

Ce dernier a également fait part de son inquiétude quant à la destination finale de ses déchets compostables. Qu’est-ce qu’ils font ? Est-ce qu'ils l'envoient vraiment au compostage, a-t-il demandé.

M. Bélanger est déçu de payer pour un service dont la qualité n’est pas au rendez-vous, comme il l’a expliqué en entrevue.

J’espère qu’il va y avoir des pénalités qui vont être données à la compagnie pour le piètre service qu’ils nous rendent, a-t-il conclu.

Par courriel, la Ville de Gatineau a fait savoir qu’elle n’avait rien à ajouter de nouveau pour le moment à ce sujet.

Avec les informations de Pascale Langlois

Ottawa-Gatineau

Matières résiduelles