•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La communauté de Hamilton rétorque aux actes de violence

Deux personnes se tenant par l'épaule ayant un drapeau à la main.

Une centaine de personnes s'étaient donné rendez-vous à Hamilton afin de répondre aux actes de violence commis lors de la célébration de la fierté le mois dernier.

Photo : Radio-Canada

Jean-François Morissette

Pour répondre aux actes de violence survenus lors de la célébration de la fierté à Hamilton le mois dernier, un rassemblement pacifique a eu lieu samedi. Les manifestants souhaitaient dénoncer la montée des discours haineux dans leur municipalité.

Le 15 juin dernier, lors de la célébration de la fierté en juin, une dizaine des manifestants scandant des slogans anti-LGBT+ ont perturbé la fête et insulté les participants.

Des altercations physiques ont eu lieu lors de la célébration causant des blessures mineures chez certains manifestants. Le service de police de Hamilton a ouvert une enquête et quatre personnes ont été accusées jusqu'à présent.

Près d'un mois plus tard, l'organisme Pride Hamilton a voulu rétorquer à ces actes en organisant un rassemblement pacifique.

Kim de Laat, une résidente de Hamilton, tenait à être présente.

Nous voulions montrer notre support à la communauté LGBT+. La violence est tout simplement inacceptable.

Kim de Laat
Un enfant en avant plan et sa mère qui regarde vers  le bas.

Kim de Laat, une résidente de Hamilton avec son fils.

Photo : Radio-Canada

Mme de Laat ne se dit pas surprise par les altercations du 15 juin dernier.

Nous devons laisser savoir aux gens qui sont homophobes que ce n’est pas acceptable, soutient-elle.

Même son de cloche chez Sam Davis, un autre résident de Hamilton.

C'est dégoûtant lorsque ce type d'événement se produit. La Fierté est un événement d'amour, pas de haine, martèle-t-il.

Un homme avec un drapeau arc-en-ciel autour du cou saluant des voitures.

Une centaine de personnes s'étaient donné rendez-vous à Hamilton afin de répondre aux actes de violence commis lors de la célébration de la fierté le mois dernier.

Photo : Radio-Canada

Dénoncer les rassemblements haineux

En plus de dénoncer les actes de violence contre la communauté LGBT+ de Hamilton, Pride Hamilton voulait envoyer un message contre les regroupements de groupes d'intérêts s'affichant dans le mouvement des « gilets jaunes » devant l’hôtel de ville depuis plusieurs semaines.

Il y a une montée de discours haineux dans la ville et c'est la responsabilité de tous, pas seulement la communauté LGBT+, de les dénoncer pour rendre les espaces publics plus sécuritaires, explique Cameron Kroetsch, représentant de Pride Hamilton.

Un homme avec un chandail rouge

Cameron Kroetsch, membre du groupe Pride Hamilton.

Photo : Radio-Canada

Des ponts à rétablir

La relation est tendue depuis plusieurs semaines entre la communauté LGBT+ et la Ville de Hamilton, et des critiques ont été émises contre la réponse de la municipalité dans ce dossier.

Des membres de la communauté LGBT+ ont d’ailleurs manifesté devant la maison du maire de Hamilton, Fred Eisenberger, le 28 juin dernier.

Selon le conseiller municipal, Brad Clark, il est important de pouvoir reconstruire les ponts avec la communauté.

Nous devons travailler ensemble, explique le conseiller Clark. La communauté LGBT doit pouvoir nous expliquer ce qu'elle vit et comment nous pouvons changer la situation.

Un homme avec un polo noir.

Le conseiller municipal, Brad Clark

Photo : Radio-Canada

Une rencontre communautaire doit avoir lieu prochaine afin de faire le point sur la situation.

Toronto

Communauté LGBTQ+