•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Préparer la relève scientifique dès le secondaire

Des jeunes sont regroupés autour d'une table.

« Chercheurs de demain » vise à former la relève scientifique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des élèves du secondaire de Trois-Rivières ont passé une semaine de leurs vacances dans les laboratoires de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). C'est dans le cadre d'un nouveau programme, « Chercheurs de demain », qui jumelle des élèves à des chercheurs pour leur donner le goût de la science.

Le principe de la science, le pourquoi la science existe, c'est de pouvoir la communiquer. C'est de découvrir et ensuite de communiquer et de rendre ça accessible que ce soit à une personne de 67 ans comme une personne de 7 ans et dans ce cas-ci, de 16 ans, avance l'étudiante à l'UQTR, Claire Letanneur.

Le programme a été initié par deux étudiantes de l'UQTR, dont Michelle Boivin. C'est la participation de cette dernière à une activité semblable au sein de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) qui l'a inspirée.

Ça prépare la relève. À chaque professeur qu'on discute, c'est difficile de trouver de la relève et souvent on a recours à un recrutement à l'international, indique Mme Boivin.

Les adolescents de quatre écoles secondaires de Trois-Rivières ont répondu à l'appel. Ils ont pu participer toute la semaine aux recherches de leurs mentors.

J'ai sauté sur l'occasion. Je me suis dit : ‘‘Let's go, c'est le moment d'explorer!’’ [...] C'est énormément d'information en même temps. Mais c'est tellement enrichissant. Quand t'aimes ça, bien t'as pas de limites, indique Matis Boulay, élève à l'École secondaire des Pionniers.

L'expérience était aussi enrichissante pour les chercheurs qui ont appris de leurs jeunes stagiaires.

On est souvent un peu reclus. On travaille beaucoup dans nos livres, donc on a peut-être une vision des personnes qui nous ont appris. Le fait d'avoir une vision aussi fraîche d'une personne qui, forcément, n'est pas autant sortie d'un moule comme nous, [...] c'est très enrichissant, soutient Claire Letanneur.

Les organisatrices songent déjà à répéter l'expérience l'an prochain.

D'après un reportage de Pascale Langlois

Mauricie et Centre du Québec

Éducation