•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trucs et astuces pour tirer profit du week-end de pêche gratuite

Un homme à la pêche.

Le week-end de pêche gratuite est l'occasion pour les Saskatchewanais de profiter de l'abondance de poissons de leurs lacs.

Photo : Reuters / Mark Blinch

Radio-Canada

Les 13 et 14 juillet, les pêcheurs de la Saskatchewan peuvent pratiquer leur sport en toute liberté et gratuitement, s’ils respectent les limites de nombre et de taille des poissons qu’ils recueillent. C’est l’occasion pour certains de donner quelques conseils aux pêcheurs amateurs.

Notons d’abord que les parcs nationaux sont exemptés de la journée de pêche gratuite. Il faut donc y acheter un permis.

Pour ceux qui souhaitent déployer leurs talents halieutiques, des leçons de pêche seront données par Jason Matity et son frère dans les parcs provinciaux de Moose Mountain, Duck Mountain, Buffalo Pound et Saskatchewan Landing.

« On parle des bases de la pêche, des espèces de poissons, de la conservation et des règles en vigueur… en deux heures », explique Jason Matity.

Selon lui, toutes les rives de tous les lacs qu’il visitera avec son frère offrent de nombreux lieux de pêche.

Les poissons adorent les conditions météorologiques changeantes

Loin d’effrayer les habitants des lacs, les conditions météorologiques changeantes favorisent la pêche.

« Ils aiment les changements de conditions météo importants, juste avant qu’ils surviennent », précise le pêcheur. « Si vous sentez une tempête approcher, ils mordront comme des fous environ 1 heure avant. »

Quand les algues sont vos amis autant que l’eau profonde

Jason Matity suggère d’apprendre à contourner les algues, voire à les utiliser pour poursuivre une proie. Ce sera d’ailleurs le sujet de sa leçon au parc de Buffalo Pound.

Selon lui, plusieurs préjugés entourent la pêche en été, dont ceux liés aux températures. Il doute de la tendance qu’on prête aux poissons de se réfugier en eaux profondes lorsque la température se réchauffe.

Le plus important, selon lui, est donc de s’adapter. « Tant que vous développez vos techniques et que vous savez ce que vous faites, vous pouvez pêcher n’importe où », s’exclame-t-il.

Saskatchewan

Chasse et pêche