•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef bloquiste discute des enjeux entourant les logements sociaux avec Loge m'entraide

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, discute avec la coordonnatrice de Loge m'entraide, Sonia Côté.

D'après Sonia Côté, son interlocuteur « va faire ses devoirs et lui revenir avec un engagement concret dans le cadre de la prochaine campagne électorale fédérale ».

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Yves-François Blanchet a effectué un arrêt dans l’arrondissement de Chicoutimi, samedi matin, pour y traiter de l’épineux sujet du logement social avec l'organisme Loge m'entraide.

De passage dans la région pour l'investiture de Mario Simard dans la circonscription de Jonquière, le numéro un du Bloc Québécois y a rencontré la coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté.

Au terme de leur réunion, M. Blanchet a d’abord soutenu que certains thèmes monopolisent actuellement l’attention des élus en citant notamment les exemples de l’économie et de l’environnement.

Puis, il a dénoncé le fait que les politiciens tendent à consacrer moins d’énergie aux enjeux sociaux de solidarité et d’empathie.

Selon le chef bloquiste, dans un pareil contexte, les acteurs tenant à faire progresser le dossier du logement social n’ont d’autre choix que de se battre plus fort pour obtenir à la fois de la visibilité, de l’argent et des ressources.

Yves-François Blanchet a ensuite reconnu le bien-fondé de cette lutte.

Un don devant la presse

D’ailleurs, M. Blanchet a personnellement tenu à verser une somme de 100 $ pour soutenir Loge m’entraide.

Il s’est ensuite défendu d’avoir ainsi posé un geste purement électoraliste.

Cet organisme a besoin de chacun des cents qu’il est capable de ramasser. Je n’ai aucune réserve à lui offrir un soutien financier, a-t-il mentionné.

Je connais des gens qui donnent de l’argent au Parti libéral du Canada. Ça, c’est gênant, a-t-il ajouté, mi-figue, mi-raisin.

Pour sa part, Mme Côté a accepté le don du chef du Bloc Québécois de bon gré.

Ça venait vraiment du fond du cœur, a-t-elle jugé.

La coordonnatrice de Loge m’entraide a également commenté sa rencontre avec Yves-François Blanchet.

C’était une réunion positive, a-t-elle déclaré.

Il y a un mois, une lettre a été envoyée à tous les chefs des partis, qui seront en lice dans le cadre de la prochaine campagne électorale fédérale, pour les inviter à venir discuter de logement social. M. Blanchet est le premier d’entre eux qui a franchi la porte du bureau de Loge m’entraide. Il a certainement un intérêt à aider les locataires dans le besoin, a souligné Sonia Côté.

Elle a précisé qu’elle souhaitait voir les autres leaders politiques lui emboîter le pas.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale