•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les efforts pour libérer les trois baleines noires empêtrées se poursuivent

Deux baleines noires sont toujours empêtrées dans des filets de pêche.

Le bateau de l'équipe de sauvetage à côté de la baleine noire empêtrée.

Une baleine noire de l'Atlantique Nord empêtrée dans de l'équipement de pêche a été secourue jeudi dans le golfe du Saint-Laurent.

Photo : NOAA FISHERIES/ALISON OGILVIE

Radio-Canada

Les efforts pour aider trois baleines noires de l'Atlantique Nord à se libérer de filets de pêche se sont poursuivis vendredi dans le golfe du Saint-Laurent, après les succès mitigés de la veille pour aider l'un des mammifères marins.

Le ministère des Pêches et des Océans a déclaré dans un communiqué de presse jeudi soir que les opérations avaient permis de retirer les engins de pêche qui empêchaient l'une des baleines d'utiliser sa queue lors de la plongée.

Pour la première fois depuis plusieurs jours, les conditions météorologiques étaient favorables à la recherche.

Le ministère a indiqué que la baleine, connue par son numéro, 4423, avait été vue vers 10 heures lors d'un vol de surveillance effectué par l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA). 

L'Équipe de sauvetage de baleines de Campobello avait alors commencé les opérations de démêlage. Ces démarches ont dû être interrompues à la tombée de la nuit.

Interrogé vendredi après-midi, le ministère n'a pu fournir de mise à jour de la situation.

La baleine numéro 4423 avait été aperçue pour la première fois le 4 juillet à l'est de l'île Miscou, au Nouveau-Brunswick, et aurait été prise au piège avant d'entrer dans les eaux canadiennes.

Certaines informations suggèrent qu'elle pourrait avoir été vue en avril dans les eaux américaines, et elle était déjà enchevêtrée dans les engins de pêche.

La Garde côtière canadienne a repéré cette baleine avec une corde autour de la queue et on pense qu'elle traînait quelque chose de lourd.

Des membres de l'équipe dans leur bateau.

L'Équipe de sauvetage de baleines de Campobello

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Les vols de surveillances continuaient de chercher les deux autres baleines en difficulté qui avaient été observées dans le golfe du Saint-Laurent.

La baleine numéro 4440 a été aperçue plusieurs fois depuis qu'elle avait été vue initialement, le 29 juin, mais il n'a pas été possible de l'aider jusqu'à maintenant. La troisième baleine, qui avait été repérée le 4 juillet à l'est de la péninsule de Gaspé par un vol de Transport Canada, n'a pas encore été identifiée.

Les recherches de ces baleines ont été interrompues mercredi en raison de la mauvaise température.

Les opérations de recherche et de sauvetage impliquent plusieurs organisations et personnes, notamment un soutien en mer des agents des pêches, ainsi qu'un navire de recherche de l’Aquarium de Nouvelle-Angleterre.

Dans les dernières semaines, six baleines noires de l'Atlantique Nord ont perdu la vie dans les eaux canadiennes. Selon les nécropsies, trois d'entre elles sont mortes après avoir heurté un navire.

Il ne resterait environ que 400 individus de cette espèce dans le monde.

Cette semaine, le gouvernement fédéral a annoncé de nouvelles mesures pour protéger les animaux. Les nouvelles protections prévoient une surveillance aérienne accrue pour tenter de repérer les baleines dans le golfe et un élargissement des limites de vitesse pour les navires à l'est de la zone actuelle, où les bateaux doivent réduire leur vitesse à 10 noeuds lorsqu'une baleine noire est aperçue dans la mer.

Avec les informations de La Presse canadienne

Nouveau-Brunswick

Faune marine