•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cirque permanent de 300 places… dans un village de 300 personnes

L'entrée de l'amphithéâtre où est présenté le spectacle Naval.

Le Cirque de la Pointe-Sèche offre son premier spectacle devant des falaises, à Saint-Germain-de-Kamouraska.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

C’est en pleine forêt du Kamouraska qu’Élyme Gilbert, un ancien gréeur du Cirque du Soleil, a construit un amphithéâtre pour y présenter un spectacle permanent. Un projet colossal qui suscite un vif enthousiasme dans la communauté environnante.

Un texte de Claude Brunet

Élyme Gilbert a travaillé pendant 10 ans au Cirque du Soleil comme gréeur en chef, responsable de l’installation des équipements acrobatiques et de la sécurité des artistes. Lassé de parcourir le monde et de vivre dans les hôtels des grandes villes, il choisit de poser son baluchon à Saint-Germain-de-Kamouraska, au Québec.

En 2010, il s’installe à la Pointe-Sèche, un ancien hameau au bord du fleuve, où il se lance dans plusieurs chantiers, dont la rénovation d’un vieux manoir laissé à l’abandon, ainsi que la reconversion de l’église du village. Mais le rêve de lancer un cirque ne lui quitte pas l’esprit.

Cet été, son projet devient réalité avant le lancement officiel du Cirque de la Pointe-Sèche, qui présente depuis le 4 juillet son premier spectacle, baptisé Naval, inspiré du passé du village, un ancien chantier naval.

On sent les gens de la communauté fiers de faire partie d’une folie comme ça. Dans un petit village, il est possible de faire de grandes choses.

Élyme Gilbert, fondateur du Cirque de la Pointe-Sèche

Un mur de conteneurs maritimes

L’amphithéâtre extérieur est spectaculaire : une scène tout en sable, au pied d’une paroi rocheuse de 17 mètres. La salle est remplacée par trois étages de conteneurs maritimes aménagés pour recevoir près de 300 personnes. Aciers et roches forment un ensemble harmonieux.

Le sol de la scène est un terrain de sable, au pied d’une paroi rocheuse de 17 mètres.

Vue de l’amphithéâtre extérieur dont la salle a été remplacée par des conteneurs maritimes sur trois étages.

Photo : Radio-Canada

On a l’impression d’être dans un amphithéâtre gréco-romain, mais on a mis des conteneurs à la place des statues grecques, explique M. Gilbert.

L’amphithéâtre permanent a été aménagé sur le site de la Pointe-Sèche, à Saint-Germain-de-Kamouraska. Au 19e siècle, c’était un village prospère où l’on construisait des goélettes, ces voiliers qui transportaient les marchandises le long du fleuve Saint-Laurent.

Avec le développement des voies terrestres, les goélettes ont perdu de leur importance et le hameau a été abandonné. Le cirque d’Élyme Gilbert redonne vie à ce site, dont il ne reste plus qu’une forêt et des parois rocheuses.

Il y a des influences entre le cirque et les cordages qu’utilisent les marins, souligne Andrea Fidelio, metteur en scène du spectacle Naval.

Une scène du spectacle « Naval », où un funambule s'exécute sur un fil attaché le long d'une structure en bois qui ressemble à la coque d'un bateau.

Le spectacle veut rendre hommage au passé maritime de la région.

Photo : Radio-Canada

Faire rayonner la culture en région

La présence d’une entreprise culturelle de cette importance dans une communauté de moins de 300 habitants permet de faire rayonner la culture en région.

On en parle dans nos villages du Kamouraska : qu’est-ce qu’on peut faire pour créer des [meilleurs] milieux de vie? Et quand arrive un projet comme celui du Cirque de la Pointe-Sèche, qui est irréaliste, les gens y croient et veulent en faire partie, raconte Gabrielle Lemarier-Saulnier, responsable de l’administration au Cirque de la Pointe-Sèche.

C’est ainsi que le projet d’un seul homme est devenu celui d’une communauté. Élyme Gilbert a su rallier plus d’une centaine de bénévoles qui l’ont aidé à réaliser son rêve.

Dans notre Kamouraska, on a créé quelque chose d’unique, se réjouit Claude Desrosiers, l'une des bénévoles.

Le spectacle Naval du Cirque de la Pointe-Sèche à Saint-Germain-de-Kamouraska sera présenté jusqu’au 18 août.

Arts