•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ruban bleu pour promouvoir l’achat local au Yukon

Une enseigne sur un kiosque montre le dessin d'un ruban bleu.

Le marché fermier Fireweed encourage les entrepreneurs à promouvoir l'achat de produits locaux.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Claudiane Samson

Le marché des fermiers Fireweed, à Whitehorse, a lancé la campagne du Ruban bleu pour sensibiliser le public et les entrepreneurs à acheter des produits locaux.

Les entrepreneurs qui s’approvisionnent localement sont invités tous les jeudis durant le marché à en faire la promotion avec le dessin d’un ruban bleu sur leur kiosque.

Deux personnes discutent devant une structure en bois sur une remorque.

Le restaurant mobile Tum Tums met en valeur un menu composé principalement de produits cultivés au Yukon.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

La responsable de la promotion au marché Fireweed, Cascia Krolczyk, trouve important de souligner la démarche des entrepreneurs qui s’approvisionnent au niveau local dans un territoire où les denrées proviennent surtout de l’extérieur.

« Il s’agit de reconnaître tous les entrepreneurs locaux qui utilisent des produits locaux dans la préparation de leurs produits. C’est le concept du local qui soutient le local, et nous voulons le mettre en valeur », explique-t-elle.

Des tentes et kiosques sont installés devant un cours d'eau.

Le marché Fireweed se tient tous les ans depuis 2005, du mois de mai au mois de septembre, sur les abords du fleuve Yukon à Whitehorse.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

L’agricultrice et restauratrice mobile Simone Rudge est particulièrement sensible à la cause, ayant été engagée dans le commerce Farmer Roberts qui a, depuis, fermé boutique.

C’est très important de soutenir des fermes locales. C’est notre nourriture ici. Alors, le plus qu’on peut encourager à avoir de la nourriture qui est faite au Yukon, le mieux c'est.

Simone Rudge, propriétaire de Tum Tums

Richard Beaudoin, qui confectionne des produits de l’érable avec des saveurs locales, affirme que les Yukonnais s'intéressent déjà à l’achat de produits locaux. Mais, selon lui, il faut encore les sensibiliser.

[Les Yukonnnais] sont sensibles, mais il faut aller les chercher. Il faut avoir une opportunité de mettre en valeur nos produits. Les Yukonnais sont fiers du Yukon et sont à l'affût de la créativité.

Richard Beaudoin, propriétaire de Maple Rush

Une participation encore faible

Cascia Krolczyk estime qu’environ 20 % des entrepreneurs du marché participent pour l’instant à cette campagne, qui en est à sa deuxième année d’existence.

Simone Rudge n’est pas étonnée par la faible participation. « C’est plus facile et c’est moins cher de trouver des choses qui ne sont pas locales. C'est un choix d'acheter localement seulement. »

Richard Beaudoin croit de son côté que le mouvement prendra de la vigueur au fil du temps. « De voir ton voisin le faire, sans nécessairement vouloir le copier, c’est un incitatif [à lui emboîter le pas]. Il faut commencer quelque part. »

Des gens circulent devant des tentes et des tables remplies de denrées.

Le marché Fireweed gagne chaque année en popularité, proposant aux visiteurs tant des produits de la ferme que de la nourriture, du café ou de l'artisanat.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Grand-Nord

Consommation