•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines de ponts en mauvais état au Nouveau-Brunswick

De nombreuses infrastructures continuent de se détériorer.

Les travaux routiers réduiront le nombre de voies chemin Baseline et promenade Prince of Wales à Ottawa cette fin de semaine.

Photo : iStock

Radio-Canada

L’état de nombreuses infrastructures s’est détérioré depuis que la vérificatrice générale du Nouveau-Brunswick a sonné l’alarme en 2013, selon des chiffres du gouvernement.

En 2013, la vérificatrice générale du Nouveau-Brunswick, Kim MacPherson, révélait que 293 ponts et ponceaux de la province étaient en mauvais état. Ces ponts n’étaient pas tous dangereux, mais nécessitaient des travaux importants.

Les inspecteurs utilisent une échelle sur 100 pour noter l’état des ponts. Un pont en parfait état obtient la note de 100. En 2013, ces 293 ponts avaient tous obtenu une évaluation de 60 et moins.

En révisant les plus récents chiffres du gouvernement, on se rend compte qu'en mai 2019, le nombre de ponts qui obtiennent une évaluation de 60 et moins a grimpé à 309.

Carte des ponts en mauvais état selon les régions du Nouveau-Brunswick.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

309 ponts ont obtenu une évaluation de 60 ou moins.

Photo : Radio-Canada

On compte maintenant 28 ponts en mauvais état sur un total de 333 ponts dans le district de Bathurst, 23 en mauvais état sur 183 dans le district de Miramichi, 27 sur 309 dans celui d’Edmundston, 59 sur 541 dans celui de Moncton, 71 sur 670 dans celui de Saint-Jean et 101 sur 602 dans celui de Fredericton, pour un total de 309.

En 2013, la vérificatrice générale avait pourtant recommandé que des réparations soient faites le plus rapidement possible sur les ponts en mauvais état du Nouveau-Brunswick. Les remettre à plus tard ne ferait qu’augmenter les coûts de remise en état, disait-elle alors.

Tous les politiciens avaient dit prendre au sérieux les recommandations de la vérificatrice. La situation ne s’est pourtant pas améliorée sous les libéraux de Brian Gallant entre 2014 et 2018, et ce, malgré une hausse considérable des investissements dans les infrastructures.

Et tout porte à croire qu’elle ne s'améliorera pas à court terme, puisque les progressistes-conservateurs de Blaine Higgs ont sabré dans les budgets dédiés aux infrastructures.

Avec les informations de Michel Corriveau

Nouveau-Brunswick

Infrastructures