•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Urgences fermées à Seven Oaks : quel impact pour Saint-Boniface?

Radio-Canada

Selon Darlene Jackson, présidente du syndicat des infirmières et infirmiers du Manitoba, la fermeture de la salle d’urgence de l’hôpital Seven Oaks créera une pression et de l’angoisse pour les travailleurs de l’hôpital de Saint-Boniface.

On était déjà inquiet de la conversion du service d’urgence Seven Oaks, mais la fermeture précipitée qui a été annoncée nous inquiète encore plus.

Darlene Jackson, présidente du syndicat des infirmières et infirmiers du Manitoba

Selon une annonce faite mardi par l’Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW), l’urgence de l’hôpital Seven Oaks deviendra un centre de soins d’urgence mineure dès le 22 juillet prochain.

D’après Mme Jackson, les problèmes existants déjà dans les autres services d’urgence de la ville ne donnent pas assez de temps aux travailleurs de première ligne de bien se préparer à ce changement précoce. « On a déjà beaucoup de plaintes de la part des infirmières et des infirmiers de l’hôpital de Saint-Boniface, l’hôpital Grace et le Centre des sciences de la santé, raconte-t-elle. Ils sont débordés. »

« Les patients de Seven Oaks qui iront à Saint-Boniface ou ailleurs seront également stressés et peut-être pas satisfaits », affirme Darlene Jackson.

Elle explique que l’accent devrait être mis sur la qualité du service et le bien-être des patients dans les centres d’urgence.

Selon l’ORSW, cette décision est survenue après avoir constaté que les services d’urgences de l’hôpital Seven Oaks allaient devoir composer avec une pénurie de médecins et d’infirmiers dans la troisième semaine du mois de juillet.

L’hôpital reçoit en moyenne 100 patients par jour. Avec la fermeture de sa salle d’urgence, le président-directeur général de l’ORSW, Réal Cloutier explique que 65 % des patients continueront à recevoir des soins dans l’hôpital; les 35 % restants seront répartis entre l’hôpital de Saint-Boniface, l’hôpital Grace et le Centre des sciences de la santé.

Actuellement, l’hôpital de Saint-Boniface reçoit en moyenne 120 à 130 patients par jour.

Suivant les modifications prévues par l’ORSW, M. Cloutier dit que l’hôpital de Saint-Boniface recevra environ 10 visites de plus par jour, dont 6 qui arriveront par ambulances et 2 qui seront admis. Une augmentation qui, selon lui, est raisonnable et acceptable lorsqu’on considère l’ajout de 16 lits supplémentaires à l’hôpital de Saint-Boniface.

La plupart des gens qui vont arriver à l’hôpital de Saint-Boniface, ce sera pour les problèmes cardiaques. C’est pourquoi on a ajouté 16 lits en cardiologie à partir de notre plan.

Réal Cloutier , le président-directeur général de l’ORSW

De plus, il précise que 9 nouveaux lits d’hospitalisation seront ajoutés l’année prochaine.

Le président-directeur général de l’ORSW pense que le taux de rotation qui peut être observé actuellement dans les hôpitaux touchés par les changements dans le domaine de la santé n’est pas une conséquence directe. « On a toujours eu des postes vacants dans nos hôpitaux, dit-il. Les gens partent et viennent tout le temps. Mais l’hôpital de Saint-Boniface essaie de pourvoir les postes vacants. »

Avec des informations de Chantallya Louis

Manitoba

Établissement de santé