•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

400 ans d'histoire maintenant disponible depuis votre salon

Un cliché du château Frontenac datant d'avant 1950.

Photo : Archives de la Ville de Québec

Sébastien Tanguay

La rénovation de la bibliothèque Gabrielle-Roy a forcé le déménagement de 400 000 documents d'archives. Ils sont maintenant dans un entrepôt, sur l'avenue D'Estimauville, mais aussi en ligne.

Les documents hébergés par la bibliothèque ont été déménagés par précaution, privant ainsi les citoyens d'un accès facile à ces fragments du passé. Plus de 70 000 fiches historiques comprenant 30 000 images sont toutefois disponibles depuis le confort de votre salon.

Un tramway embarque des passagers en 1947 près de la place d'Youville.

Québec a déjà eu un tramway, comme celui-ci embarquant des passagers en 1947, à l'angle de la rue Saint-Jean et de la place d'Youville.

Photo : Archives de Québec / Domaine public

« Personne ne voulait prendre le risque de laisser les archives de Québec dans un édifice qui traverse des rénovations majeures! », explique Jérôme Bégin, qui dirige le service de gestion des documents de la Ville.

Et pour cause. Parmi les millions de documents se trouvent des pièces d'exception.

Le château de glace était construit sur les remparts situés en face du Parlement.

Le château de glace de 1896, construit à l'occasion du troisième Carnaval de Québec.

Photo : Archives de Québec / Domaine public

Le plus vieux document conservé par la Ville est signé par nul autre que Louis XIV. Le Roi-Soleil y concède au colon Mathieu Amyot un terrain situé sur la rive sud du fleuve .

La plage du Foulon remplit de baigneurs et de passants.

Des citoyens de Québec profitant de la plage du Foulon aux alentours de 1930.

Photo : Archives de Québec / Domaine public

Le premier procès-verbal de ce qui était l'ancêtre du conseil municipal de Québec figure également parmi les archives. Rédigé à la main en 1833, soit l'année où la municipalité fut incorporée, il témoigne des balbutiements de l'administration municipale.

Une culée du pont de Québec en construction, en 1907.

L'édification du tout premier lien entre Québec et Lévis, le pont de Québec, en 1907.

Photo : Archives de Québec

« En consultant les procès-verbaux, nous apprenons comment les grandes décisions ont été prises et comment la Ville a évolué au fil du temps, souligne l'archiviste David Tremblay. C'est vraiment une mine d'informations très, très riche, qui permet de voir comment nous sommes arrivés à ce que nous sommes aujourd'hui. »

Les archives de la Ville de Québec en chiffres :

  • Les quatre siècles d'histoire de la Ville s'entassent dans plus de 30 000 boîtes.
  • Mis bout à bout, ces cartons s'étirent sur 10 km, soit deux fois le boulevard René-Lévesque.
  • Le déménagement des archives a nécessité deux ans de préparation et onze camions.
  • Plus de 5 000 boîtes, regroupant plus de 400 000 documents, ont trouvé refuge à l'entrepôt de l'avenue D'Estimauville.
  • Ces boîtes, placées une à la suite de l'autre, relieraient le centre Vidéotron à la place d'Youville.

Des figures marquantes de l'histoire avec un grand « H » ont également fait partie de celle de Québec.

L'ancien président français prend place à bord d'une décapotable aux côtés de l'ancien premier ministre québécois, Daniel Johnson.

Le général Charles de Gaulle, héro de la résistance française face aux troupes nazies, en visite dans la capitale nationale, en 1967.

Photo : Archives de Québec

Le général De Gaulle a notamment visité la capitale à la veille de son fameux « Vive le Québec libre! » lancé depuis le balcon de l'hôtel de ville de Montréal.

Winston Churchill débarque du train, son fameux cigare aux lèvres

Le premier ministre britannique, Winston Churchill, à son arrivée dans la capitale pour la deuxième conférence de Québec.

Photo : Archives de Québec / Domaine public

Les anciens premier ministre britannique, Winston Churchill, et président américain, Franklin Delano Roosevelt, ont aussi discuté au Château Frontenac des termes de la reddition allemande et de la stratégie à adopter face à la résistance nippone en marge de la Deuxième Guerre mondiale. Autant de moments historiques, conservés dans les archives de la capitale.

L'ancien président américain était en visite dans la capitale en marge de la première conférence de Québec.

Le 32e président américain, Franklin Delano Roosevelt, discute avec l'ancien gouverneur général, le comte d'Athlone, la terrasse de la résidence de la citadelle de Québec, en 1943.

Photo : Archives de Québec / Domaine public

« Québec est une ville de petit gabarit par rapport à d'autres métropoles de ce monde, concède le conseiller de Saint-Roch et Saint-Sauveur, Pierre-Luc Lachance. Mais nous avons une histoire riche et pertinente. Par les témoignages que nous voyons souvent au bas des photos, nous constatons la reconnaissance que ces grandes figures emblématiques pour Québec à la suite de leur passage ici. »

Une vue aérienne de Beauport en 1937 permet de constater l'urbanisation que la région a connu au fil des décennies.

La Ville de Beauport a bien changé depuis ce cliché, pris en 1937.

Photo : Archives de Québec / Domaine public

Même si ce travail d'archivage se fait dans l'ombre, il prend parfois des dimensions pharaoniques. Ainsi, la Ville s'affaire depuis deux ans à numériser les plans de tous les lotissements de son territoire.

Ces millions de pages ont été convertis au numérique par trois employées, qui auront passé quatre années à compléter leur tâche.

Lévis, en 1946

Lévis, en 1946

Photo : Archives de la Ville de Québec

Les documents retrouveront la bibliothèque Gabrielle-Roy lorsque les travaux seront complétés, au début de 2022.

La Ville promet à ses archives un écrin plus convivial, où les visiteurs pourront découvrir le passé de Québec.

Loretteville, en 1937

Loretteville, en 1937

Photo : Archives de la Ville de Québec

« Nous aurons une salle qui sera un peu plus petite, mais qui sera davantage consacrée à l'exposition des pièces et à la mise en valeur de nos documents et de notre histoire », confie Jérôme Bégin.

Une manière de sortir le passé de sa boîte pour mieux le faire briller.

Une vue aérienne du Vieux-Québec, en 1936

Une vue aérienne du Vieux-Québec, en 1936

Photo : Archives de la Ville de Québec

Québec

Histoire